NETTALI.COM – Subissant les contrecoups de la campagne de commercialisation de l’arachide, la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos) a remis des préavis de licenciement à 1 050 de ses agents et devra se séparer d’eux à partir du 31 janvier prochain.

La campagne de commercialisation de l’arachide 2019- 2020, qui a démarré depuis le 3 décembre dernier, bat de l’aile. Les difficultés de collecter la quantité de graines d’arachide dont elle a besoin pour son fonctionnement, poussent la Sonacos à prendre des mesures radicales. Ainsi, dans sa livraison de ce jeudi 16 janvier, le quotidien EnQuête informe que la Direction générale de la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal a décidé de se séparer d’une bonne partie de ses employés. Selon la même source,  elle a, à cet effet, remis des préavis de licenciement à 1 050 saisonniers.

Ces derniers seront remerciés le 31 janvier prochain, après qu’ils ont paraphé des contrats de 6 mois avec leur désormais ex-employeur. C’est ainsi que 200 travailleurs de l’usine de Diourbel vont partir en chômage, 350 à Kaolack et 500 à Ziguinchor.

Si l’entreprise en est arrivée à prendre cette décision, c’est parce que la matière première sur laquelle elle travaille est presque inexistante. En 31 jours de campagne de commercialisation de l’arachide, la Sonacos n’a récolté que 10 000 t de graines dont 1 350 t pour l’usine de Diourbel. L’ensemble des graines collectées par les huiliers est de 26 000 t.

Pourtant, tout au début de la campagne de commercialisation de l’arachide, le directeur général de la Sonacos, Modou Diagne Fada, avait rassuré sur la santé financière de sa société. “Des mesures sont déjà prises pour une bonne campagne de commercialisation. Le financement est déjà réglé et est disponible’’, avait-il déclaré. Au moment où les producteurs sont en train de vendre leurs récoltes à un prix supérieur au prix plancher initialement fixé à 210 F CFA, puisque relevé à 250 F le kilogramme par l’Etat, les huiliers ne savent plus à quel saint se vouer. Les Chinois ont réussi à collecter une grande partie de la production arachidière de cette anné.