NETTALI.COM- Expert financier et chef de la Plateforme EU ACP de développement du secteur privé, Oumar Seck était ce dimanche, l’invité du Jury du dimanche. Il a expliqué les raisons pour lesquelles le continent africain est toujours derrière.

Selon lui, l’Afrique est le plus grand continent du monde en termes de superficie. L’Afrique, c’est plus d’1 milliard d’individus. L’Afrique, c’est trois fois la superficie de l’Europe. L’Afrique est potentiellement 8e économie du monde. Mais, constate-t-il, ce même classement fait révéler que l’Afrique était très loin derrière. « Il y a eu des avancées sur le plan des réformes mais la transformation industrielle n’est pas encore présente sur le continent. En d’autres termes, la contribution de la valeur ajoutée industrielle dans le PIB africain reste faible. Elle est en ce moment autour de 12%. Ce n’est pas intéressant », a-t-il soutenu.

De l’avis de M. Seck ça devrait être le temps de l’Afrique puisque, dit-il : « tous les pays dépendent de l’Afrique. 21% du pétrole importé viennent de l’Afrique, 18% du pétrole importé des états Unis viennent de l’Afrique. L’Afrique a des ressources qui sont convoitées. Tout se passera en Afrique. L’Afrique est au cœur des agendas. Ça devrait être le temps de l’Afrique. S’agissant de la présidence sénégalaise de l’Union Africaine en 2022, Oumar Seck pense qu’il faut qu’on se fixe des objectifs, qu’on mette en œuvre. La présidence sénégalaise est assurée avec beaucoup de d’optimisme.»