NETTALI.COM – Dans le secteur de l’automobile, une grande alliance est en gestation . « Renault et Fiat Chrysler discutent d’un rapprochement »,  c’est ce qu’ébruitent plusieurs publications américaines, parcourues par la presse française. S’ils parviennent à un accord, les deux constructeurs mettront sur pied une nouvelle entité qui  sera, de fait, leader mondial.

 

« Selon le Financial Times et le Wall Street Journal, les deux constructeurs seraient en discussions avancées. L’issue pourrait être l’entrée de Fiat Chrysler au sein de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi », informent nos confrères de latribune.fr.

« Ce rapprochement, qui serait capitalistique, serait majeur à l’échelle du secteur et ferait de la nouvelle entité le numéro un mondial de l’automobile, et de loin, devant l’allemand Volkswagen. Fiat Chrysler, coté à Milan et New York, a une capitalisation boursière 17,7 milliards d’euros et Renault de près de 15 milliards d’euros »,  a ajouté le site tricolore.

Il s’agit d’un rapprochement global extensif afin de répondre aux faiblesses respectives des deux groupes.

Une annonce, apportant “des détails concrets, bien que préliminaires“, pourrait intervenir dès ce lundi selon Reuters. Le conseil d’administration de Renault serait convoqué ce lundi matin à 8 heures, ajoute Le Figaro.

Wall Street Journal mentionne que Fiat aurait accéléré les pourparlers après l’arrestation de Carlos Ghosn. Le constructeur aurait également eu des discussions avec PSA.

« Les discussions sont en cours et pourraient encore échouer, convaincre Nissan s’annonçant compliqué relève le FT. Pour rappel, Renault détient 43% de Nissan qui en retour possède 15% de Renault, mais sans droit de vote. Renault et FCA, contactés par le FT, n’ont pas souhaité faire de commentaire », rapporte encore latribune.fr.

« Selon le Financial Times et le Wall Street Journal, les deux constructeurs seraient en discussions avancées. L’issue pourrait être l’entrée de Fiat Chrysler au sein de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi », informent nos confrères de latribune.fr.

« Ce rapprochement, qui serait capitalistique, serait majeur à l’échelle du secteur et ferait de la nouvelle entité le numéro un mondial de l’automobile, et de loin, devant l’allemand Volkswagen. Fiat Chrysler, coté à Milan et New York, a une capitalisation boursière 17,7 milliards d’euros et Renault de près de 15 milliards d’euros »,  a ajouté le site tricolore.

Il s’agit d’un rapprochement global extensif afin de répondre aux faiblesses respectives des deux groupes.

Une annonce, apportant “des détails concrets, bien que préliminaires“, pourrait intervenir dès ce lundi selon Reuters. Le conseil d’administration de Renault serait convoqué ce lundi matin à 8 heures, ajoute Le Figaro.

Wall Street Journal mentionne que Fiat aurait accéléré les pourparlers après l’arrestation de Carlos Ghosn. Le constructeur aurait également eu des discussions avec PSA.

« Les discussions sont en cours et pourraient encore échouer, convaincre Nissan s’annonçant compliqué relève le FT. Pour rappel, Renault détient 43% de Nissan qui en retour possède 15% de Renault, mais sans droit de vote. Renault et FCA, contactés par le FT, n’ont pas souhaité faire de commentaire », rapporte encore latribune.fr.