NETTALI.COM – «Les membres de la commission de la carte nationale de presse et de validation des acquis de l’expérience sont convoqués en réunion le mercredi 15 janvier 2020, à partir de 10 à la salle de conférences du ministère de la Culture et de la Communication, Cite Keur Gorgui. Ordre du jour: Election du président et du vice-président». C’est le message envoyé aux membres de cette commission installés il y a 10 jours par le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

La carte de presse est régie par les articles 22 à 39 du Code de la presse. La commission nationale de la carte de presse est composée de huit membres, dont cinq sont désignés par les acteurs des médias : l’organe d’autorégulation (Cored), l’organe de régulation (Cnra), l’organisation patronale la plus représentative (Cdeps), le syndicat des travailleurs le plus représentatif (Synpics) et l’association de la presse en ligne la plus représentative (Appel).

Les trois autres membres de la commission sont des institutionnels qui seront chargés de représenter les ministères de la Justice, de la Communication et du Travail.

Le Code de la presse dispose que le président est nécessairement un professionnel des médias, avec une expérience d’au moins dix ans. De surcroît, poursuit le communiqué, le président n’est pas nommé, mais il est élu parmi les membres de la commission de la carte de presse.

Selon l’arrêté ministériel, cette commission est «seule compétente pour reconnaître la qualité de journaliste ou de technicien aux faisant-fonctions non titulaires des diplômes délivrés par les écoles de formations professionnelles». Elle est «la seule habilité à délivrer la carte nationale de presse».

La carte nationale de presse est attribuée pour une durée de trois ans aux journalistes et techniciens des médias. Son renouvellement doit être demandé par l’intéressé au plus tard trois (3) mois avant la date d’expiration.