NETTALI. COM- Cheikh Mbacké Gadiaga  retourne en prison, pour la troisième fois, pour extorsion de fonds contre des célébrités. Suite à une plainte de la fille de feu Ndiouga Kébé, Sokhna Moumy, le jet-setteur a encore été arrêté écroué pour des faits d’extorsion de fonds, d’injures publiques.

Troisième inculpation pour l’homme d’affaires et jet-setteur, Cheikh Gadiaga. Après deux retours de parquet, il a été finalement inculpé, une nouvelle fois, par le Doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance de Dakar pour des faits d’extorsion de fonds.

Le récidiviste a été alpagué à son retour de voyage le 31 décembre dernier, sur plainte de Moumy Kébé, la fille de feu El Hadji Ndiouga Kébé.

Cheikh Mbacke est déjà condamné pour des faits similaires à deux reprises. La première, c’était en 2014. En complicité avec l’ex-mannequin Nabou Ozé, il avait extorqué des fonds à Cheikh Amar et Aminata Touré.

Gracié, il avait réitéré le coup en fin 2018. Il avait été inculpé avec Gaston Mbengue et Moïse Rampino pour tentative d’extorsion de fonds,  diffamation et injures par le biais d’un système informatique. Le trio avait été condamné et Cheikh avait écopé de 2 ans dont 1 an ferme. Ils doivent payer solidairement la somme globale de 4 millions Francs Cfa à Pape Maël Diop, le directeur général des Aéroports du Sénégal (ADS) et le Colonel Issa Niang, traités de tous les noms d’oiseaux dans des articles écrits par Rampino et publiés sur le site Senegalinfo appartenant à Gadiaga.

L’ancien ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ,  l’ex-Directeur des Domaines et Mamour Diallo étaient aussi parmi les victimes.