NETTALI.COM – Lors du vote du ministre ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Mansour Faye, n’a pas raté l’occasion de dresser un bilan de ses réalisations et de demander davantage d’argent pour la conduite de ses chantiers. Il a bénéficié d’un budget de 101 375 554 272 F.

Dans le cadre d’un quinquennat que le Président Sall a qualifié de social, il a confié des axes importants de son programme à son beau-frère, ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale et  par ailleurs maire de Saint-Louis. A travers le Pudc et le Puma, c’est le désenclavement des territoires, l’électrification de villages, la transformation de l’agriculture et la construction de cases de santé, des routes… qui sont visées.

C’est ainsi que, durant sa première phase, informe Mansour Faye, le Pudc a permis de réaliser 618 km de pistes, l’électrification de 120 villages, 233 km de lignes moyenne tension, 178 km de basse tension, 227 forages, 155 châteaux d’eau, 223 systèmes d’adduction d’eau, 99 périmètres horticoles aménagés et 73 coopératives mises en
place.

Concernant le Puma, c’est, selon le ministre, 15 postes et cases de santé, 43 ambulances médicalisées, 55 km de pistes rurales et 137 ha de périmètres irrigués. D’ici à 2024, Mansour Faye veut ainsi atteindre un accès universel à l’eau, un accès universel à l’électricité, aux services sociaux de base, aux services de mobilité collective ainsi qu’aux services culturels et sportifs. Pour la phase 2 du Pudc, il concerne 710 km de pistes rurales, l’électrification de 195 villages, 50 forages et infrastructures d’adduction d’eau potable, 799 équipements de transformation post-récoltes, 75 plateformes de transformation agricole et de services, 50 postes de santé, des écoles primaires, des écoles secondaires…

Aussi, M. Faye a t-il demandé plus d’argent : “Tout à l’heure, je disais au ministre du Budget que, par rapport aux demandes exprimées, les allocations sont très en deçà des attentes des populations. Mais nous avons aussi des programmes en cours, qui ne sont pas encore intégrés. Ils le seront peut-être dans le cadre de la Lfr à venir, en juin. On a un programme spécial de désenclavement, un programme spécial d’électrification, un programme spécial d’infrastructures routières.”

Au finish, c’est un budget total de 101 375 554 272 F Cfa, si l’on en croit le rapport de présentation, est articulé autour de deux axes principaux : le développement communautaire et l’équité territoriale pour 35 465 179 155 F Cfa, d’une part, équité sociale avec 65 397 369 825 F Cfa, d’autre part.