NETTALI.COM – Alors que l’on n’a pas fini d’épiloguer sur l’affaire des 29 milliards, le Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac) semble éclaboussé par un nouveau scandale, qui risque d’avoir un fort retentissement médiatique dans les tout prochains jours.

En clair, selon nos confrères de  Libération, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) vient d’autoriser un gré-à-gré de 4 milliards entre Prodac et Green 2000, alors que la Dcmp avait cassé le marché.

Le ministère de la Jeunesse justifie cet avenant par un réaménagement visant à distraire 4 des 6 milliards Fcfa destinés à l’aménagement du Domaine agricole communautaire (Dac) d’Itato pour celui de Sangalkam.