NETTALI.COM. Dans sa livraison de ce mardi 14 mai, EnQuête  est revenue sur le scandale qui a placé la douane, depuis quelques jours, sous le feux de l’actualité. En clair, il s’agit de l’accusation portée sur la Direction générale d’avoir approuvé, en toute irrégularité, une “transaction’’ d’un montant de 400 millions de F Cfa avec la filiale de Bolloré, Necotrans.

Certaines sources, jointes par “EnQuête’’, confirment l’information révélée vendredi dernier par le journal “Dakartimes’’. Il s’agit, en fait, d’un contentieux de 4 milliards qui a finalement été réglée à l’amiable. Bolloré qui devait payer ladite somme, a finalement été autorisée à ne payer que 400 millions de F Cfa. Seulement, le ministre qui est seul habité à approuver un tel accord, confirment nos sources, n’a pas été mis au courant. Une décision qui continue d’alimenter les débats dans cette institution connue pour son efficacité dans le domaine de la collecte de recettes au bénéfice de l’Etat.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le patron Oumar Diallo devrait surveiller ses arrières. Lui qui doit normalement partir à la retraite au plus tard à la fin de cette année. En effet, en tant qu’inspecteur général d’Etat, M. Diallo doit faire valoir ses droits à la retraite à l’âge de 65 ans et non 60 ans. Ce qui fait penser à certains que c’est la guerre de succession qui est déjà lancée.