NETTALI.COM  – L’histoire générale du Sénégal s’est invitée au Gamou de Médina Baye. Des conférenciers ont saisi l’occasion pour “corriger” Iba Der Thiam et son équipe, mais aussi mettre en garde le pouvoir politique.

A Médina Baye, l’occasion était trop belle pour ne pas être saisie. Le Gamou international qui réunit plusieurs nationalités (Sénégalais, Nigérians, Nigériens, Soudanais, Ghanéens, Gambiens, Mauritaniens…) a servi de tribune pour revenir sur le fameux livre sur l’histoire générale du Sénégal. Et les conférenciers ne se sont pas fait prier pour attaquer Iba Der Thiam et son équipe. ” Iba Der Thiam n’a jamais écrit une seule ligne sur El hadji Abdoulaye Niass (le père de Baye Niass, ndlr). Il est donc normal qu’il se trompe”, soutient le maître de cérémonie. Ce petit-fils de Baye Niass révèle avoir contacté l’historien qui lui aurait fait comprendre que la partie du livre réservée aux Niassène avait été confiée à un certain Abdou Aziz Camara. “Ce dernier ne connaît rien de la vie d’El hadji Abdoulaye Niass”, soutient le conférencier lors du Gamou auquel ont pris par des centaines de talibés. Et sa conviction, c’est que “L’histoire générale du Sénégal” est basée sur les écrits du colonisateur français qui, à l’en croire, avait une haine viscérale pour Mame Abdoulaye Niass.

Selon lui, cette haine s’est poursuivie avec Léopold Sédar Senghor qui avait une dent contre Baye Niass. Ce dernier lui avait préféré Lamine Gueye. D’ailleurs, le Président Senghor aurait refusé de donner au lycée de Kaolack le nom d’El hadji Abdoulaye Niass. Et c’est finalement Abdou Diouf qui l’a fait.

Revenant sur “L’histoire générale du Sénégal”, il soutient que le livre d’Iba Der Thiam et Cie est “bourré d’erreurs et de faux”. A en croire un des conférenciers du Gamou de Médina Baye, contrairement à ce qui a été écrit par l’équipe d’Iba Der Thiam, les Niassènes qui ont quitté le Djolof pour s’installer dans le Saloum n’ont jamais séjourné à Porokhane. Mieux, dit-il, El hadji Abdoulaye Niass n’a pas fondé le village de Taïba où est né Baye Niass.

Et à propos de la polémique sur la relation entre El hadji Abdoulaye Niass et Seydi El hadji Malick Sy, le conférencier précise que le père de Baye Niass n’est pas parti à Fès sur instruction de Mame Maodo. “El hadji Abdoulaye Niass était parti de la Gambie pour se rendre au Maroc”, souligne-t-il. Non sans menacer : “Il faut que ça s’arrête et ça va s’arrêter.”