NETTALI.COM – Amadou Gon Coulibaly, rentré à Abidjan après un séjour sanitaire de deux mois en France, a pris part à son premier Conseil des ministres, ce mercredi 8 juillet 2020. Mais au cours de cette réunion gouvernementale, le Premier ministre ivoirien a piqué une crise en plein Conseil.
Les deux mois passés en France n’auront pas suffi à tirer Amadou Gon Coulibaly d’affaire. En effet, le Premier ministre ivoirien était transféré d’urgence en France pour un “contrôle médical”, selon le communiqué de la présidence y afférent. Après avoir été admis à l’hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière et subi des soins appropriés, le Chef du Gouvernement ivoirien est rentré au bercail, ce jeudi 2 juillet.

Ayant repris le service, ce lundi, le Premier ministre était heureux de retrouver ses collaborateurs. Aussi, a-t-il pris part au Conseil hebdomadaire des ministres, ce mercredi. Mais durant cette réunion gouvernementale, le PM Amadou Gon a été pris d’un malaise. Conduit d’urgence dans une clinique abidjanaise pour y être traité, le chef du Gouvernement rendra son dernier souffle, cet après-midi.

L’ex-Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est né en 1959, à Abidjan. Il était le fils de Gon Coulibaly, un ancien député ivoirien du temps de Félix Houphouët-Boigny. Cet homme d’ethnie Sénoufo s’est très vite intéressé à la politique. Pas étonnant puisque Péléfero Gbon Coulibaly, son arrière-grand-père, était le chef suprême des Sénoufos et un homme proche et allié du premier président Félix Houphouët-Boigny. Après des études à Yamoussoukro d’où il est sorti avec un diplôme d’ingénieur, il est recruté par Antoine Cesareo à la Direction et contrôle des grands travaux (DCGTx) en 1983.

Avec Afrique-Sur7