NETTALI.COM – En Lançant ce jeudi 7 novembre ce qu’il appelle l’Acte 5 de la révolution numérique, le groupe Sonatel en a profité pour réduire ses coûts d’accès à l’internet au Sénégal, tout en introduisant pour la 1ère fois, l’illimité. 

Les offres agressives de Tigo devenu Free, ont-elles eu raison d’Orange ? En tout cas la société de téléphonie a lancé, ce jeudi 7 novembre ce qu’elle appelle l’Acte 5 de la révolution numérique via son groupe Sonatel. Une manière de concrétiser un engagement pris en novembre 2016 et qui va dans le sens d’accompagner l’Etat dans la réalisation de la stratégie Sénégal Numérique 2025, dont l’ambition vise à hisser le pays de la téranga parmi les 5 premiers pays africains les mieux connectés. Orange cherche donc à travers cela à adopter la meilleure technologie partout au Sénégal. Mais une opportunité qu’elle a saisie pour revoir son offre-produits en opérant une baisse des coûts. Pour la première fois en effet, elle a introduit l’illimité, ainsi que l’a commenté son Directeur Général, Sékou Konan Dramé.

Nous avons eu le plaisir aujourd’hui de lancer de nouvelles offres et d’introduire un concept qui a été toujours présent dans notre ambition. Mais, il fallait nous assurer que nous avions mis en place les capacités pour assurer la bonne qualité. Pour la première fois, nous introduisons l’illimité au Sénégal et l’illimité pour toutes les bourses et pour tous réseaux’’, informe celui-ci.

L’illimité sur 1 mois à 14 900 F et 20 Go d’internet….. 

En clair, la nouvelle stratégie permettra à terme de réduire de 50% les coûts d’accès à l’internet au Sénégal à l’horizon 2019 ainsi que le précise le DG. Désormais, pour moins de 15 000 francs CFA, le client peut souscrire à une offre qui donne l’illimité sur l’appel et sur le message pendant tout le mois, en plus de 20 Go internet. Mieux, souligne-t-il, pour 1000 F, le client peut appeler et envoyer des messages. Même avec 500 FCFA, on a 60 mn d’appel, en sus de 200 Mo internet et 100 messages.

Toutes les offres sont intéressantes, mais bu àndee ak réseau moo gën (ce serait mieux de les allier avec un bon réseau). Grâce à la mobilisation des équipes, nous sommes en mesure de poser cet acte 5. Nous couvrons, à cette date, 100% des régions en 4G+ et toutes les capitales départementales du Sénégal en technologie 4G“, ajoute Sékou Dramé,  précisant au passage que le groupe Sonatel a atteint ses objectifs, en début d’année, un an avant l’échéance, parce que ses tarifs avaient déjà connu une baisse de 64% par rapport à 2016.

Nous avons continué toutes ces années à investir massivement dans notre réseau pour amener le réseau partout au Sénégal, plus proche des populations. Des investissements dans nos équipements, mais également, pour acquérir des ressources et des fréquences qui nous permettent de faire nos opérations. En moyenne, c’est plus de 117 milliards qui sont investis, chaque année, dans notre réseau depuis 2013“, fait remarquer le patron de la SONATEL.