NETTALI.COM- Les auditions des témoins dans l’affaire Petro-tim avancent à grands pas. Ce matin, au palais de justice de Dakar, Socé Ndiaye, l’ancien informaticien de Karim Wade, Samuel Sarr, ministre de l’Energie sous le régime de Wade et Me Souleymane Ndéné Ndiaye, ancien premier ministre étaient attendus par le juge d’instruction. Mais, le dernier nommé n’a pas  déféré à la convocation du juge Samba Sall.

Comme annoncé, Me Souleymane Ndéné Ndiaye n’a pas témoigné ce jeudi dans l’instruction du dossier Pétro-Tim. Le Président du conseil d’administration d’Air Sénégal SA ne s’est pas présenté au bureau du Doyen des juges car il juge sa convocation irrégulière.

Joint au téléphone,   il a invoqué que son statut d’avocat et d’ancien Premier ministre pour se justifier.  « Je ne peux pas réponde à une convocation sans objet. Je suis un ancien Premier ministre et je suis un avocat. On ne peut pas me convoquer n’importe comment mais j’ai reçu via son secrétariat une convocation sans objet alors que même pour un témoin, l’objet doit être précisé », a précisé Me Souleymane Ndéné Ndiaye.

Mais question lui a été posée de savoir pourquoi il a alors répondu à la convocation des enquêteurs de la division des investigations criminelles ( Dic), il a rétorqué au bout du fil que : ” les policiers ont été courtois”.

Auparavant, Samuel Sarr, ancien ministre de l’Energie sous Wade, a été dans le bureau du doyen des juges. Mais à sa sortie, il n’a pas voulu donner trop de détails sur son audition sous prétexte que, dit-il, il est tenu par le secret de l’instruction. “Comme c’est un dossier en instruction, je ne peux pas en dire plus. Par contre,   ce que je peux affirmer ici et je l’ai déjà dit ici. Ceux qui savent ne parlent pas beaucoup comme moi et ceux qui ne savent pas parlent beaucoup et raconte n’importe quoi”, a-t-il dit. Toutefois, il garde espoir que ce dossier va aboutir à quelque chose.