NETTALI.COM- Malgré l’existence d’une loi,  le plastique continue de menacer l’environnement. Selon le ministre de l’Environnement et du Développement durable, l’Etat va vers la révision de l’application de ladite loi d’autant plus que les déchets plastiques menacent la pêche sénégalaise.

Abdou Karim Sall est préoccupé par la menace qui pèse sur la pêche sénégalaise. Il trouve la situation alarmante vu le nombre de déchets plastiques jetés en mer et qui risque d’occasionner une pénurie de poisson.

A ce propos, le ministre a indiqué que les plastiques ont des impacts négatifs sur la population et les mammifères. C’est pourquoi, il juge impératif de lutter contre ce péril plastique pour préserver nos sols.

D’où la décision de l’Etat d’aller vers la révision de l’application de la loi relative à l’introduction de la production, de l’importation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation des déchets plastiques. « Nous sommes en train de proposer une modification de la loi pour étendre le périmètre d’application d’interdiction des sachets plastiques à usage unique. Cette loi sera révisée et nous permettra d’avoir les coudées franches pour lutter contre le péril », a informé le ministre de l’Environnement et du Développement durable, à l’émission « Jury du Dimanche » de iRadio.

A l’en croire, ils ont réuni les forces de défense et de sécurité pour faire une séance d’information par rapport à la loi. « Des opérations coup de poing ont été réalisées le 4 et 5 août dernier. Nous avons pu, en rapport avec le ministère du commerce, la brigade de l’environnement, saisir 52 420 sachets. Nous sommes en train de poursuivre mais nous mettons la priorité sur l’extension du périmètre. Il faut lutter efficacement contre le péril plastique », a fait savoir M. Sall.

Très optimiste, son intime conviction est qu’on peut vaincre le péril plastique. « Je vous garantis que la loi sera révisée, cette loi existante sera appliquée dans toute sa rigueur », prévient-il.