NETTALI.COM – Une nouvelle saisie de cocaïne de 43 kg a été opérée au Port de Dakar. Cette drogue trouvée mardi dans une voiture de marque Kia Sorento présente plusieurs similitudes avec les 1 036 kg pris au mois de juin dernier. Le propriétaire de la voiture et le transitaire ont été entendus. De même que les responsables de la société de transport maritime.

Les saisies de drogue au Port de Dakar commencent à être légion. L’Unité mixte de contrôle des conteneurs (Umcc) regroupant les policiers de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) et la Subdivision des Douanes de Dakar Port, multiplient les saisies de cocaïne au Port autonome de Dakar. La dernière en date s’est faite le mardi 29 octobre 2019. Il s’agit d’une saisie de 43 plaquettes. D’origine bolivienne, la cocaïne de 43 kg d’une valeur estimée à 3 milliards FCfa a été trouvée dans un véhicule de Marque Kia Sorento au parc de Dakar Terminal, appelé «Parc Maguèye».

Cette nouvelle découverte présente plusieurs similitudes avec les saisies record de 1 036 Kg de cocaïne opérées au Môle 1 du Port de Dakar, les 27 et 29 juin 2019. Des sources établies au sein du Port autonome de Dakar estiment que les éléments de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs (Umcc) ont constaté que cette drogue avait le même logo que les 1 036 Kg de cocaïne saisis au mois de juin. Ils sont aussi arrivés à la conclusion que les deux qualités de drogue d’un poids total de 43 kg ont été conditionnées et confectionnées de la même manière. Même s’ils ne peuvent pas confirmer, pour l’instant, qu’elles proviennent du même pays. Puisque pour les premières saisies, le point de départ était le Brésil, alors que cette nouvelle prise est venue de la Belgique.

Mais les ressemblances sont assez frappantes pour laisser des doutes dans l’esprit des enquêteurs. La procédure ouverte pour élucider cette saisie de 1 036 kilogrammes de cocaïne, avait permis à la police d’arrêter 8 personnes qui ont été déférées devant le procureur de la République. Qui a confié le dossier au Doyen des juges. Le capitaine du bateau, l’Italien Matera Gorbia Pascal, son second Paolo Amalfitano, le couple allemand Lucas Schmiezberg et Caroline Spanzl ont été placés sous mandat de dépôt, avant de bénéficier de mise en liberté provisoire. Les Sénégalais Babacar Coumba Diop, Alioune Badara Coly, Amadou Preira et Gabriel Souley Faye sont aussi inculpés des mêmes infractions. Amadou Preira et Gabriel Souley Faye ont été placés sous contrôle judiciaire, tandis que Babacar Coumba Diop et Alioune Badara Coly ont été écroués.

Par la suite, le Doyen des juges a saisi les policiers de l’Ocrtis d’une délégation judiciaire pour la poursuite de l’enquête. Deux transitaires, Vieux Diop et Mouhamed Ndiaye, ont été arrêtés. Un autre acteur de ce trafic de drogue, surnommé Capitaine, a été alpagué à la frontière gambienne, vers Keur Ayib. Les flics de l’Ocrtis ont aussi alpagué le présumé convoyeur de la drogue vers l’Europe, Alassane Mamadou Dia, dans un restaurant à Ouest Foire, alors qu’il tentait de quitter le pays. Le 26 août dernier, le cerveau présumé de ce trafic de drogue, Ibrahima Thiam dit Toubèye, s’est rendu de son propre gré au cabinet du Doyen des juges. Le transitaire Mathew Fall a aussi été arrêté chez lui, à la Cité Aliou Sow sise à Guédiawaye. Alors que cette enquête est loin de livrer tous ses secrets, une nouvelle affaire vient s’y greffer.

La voiture a fait plus de 6 mois au Port

L’Unité mixte de contrôle des conteneurs (Umcc) continue les investigations pour tirer les choses au clair. Même si aucune arrestation n’est encore opérée, les douaniers et policiers chargés de l’enquête commencent à dessiner les contours de cette affaire, pour le moins compliquée. Les sources établies au Port estiment que la voiture en question n’est pas venue au port récemment. La Kia Sorento est présente au parc de Dakar Terminal depuis très longtemps. La même source avance même que la voiture a fait là-bas, au moins, 6 mois. Durant tout ce temps, rien n’a été fait la concernant. Puisque la version officielle était que la voiture qui a été embarquée dans un bateau au port d’Anvers (Belgique) était en transit au Sénégal et avait pour destination finale la Gambie. Depuis tout ce temps, personne n’est venu pour faire sortir la voiture et la faire embarquer dans un autre bateau pour la Gambie. Dernièrement, quelqu’un est venu se présenter comme étant le propriétaire de la voiture et contre toute attente, décide de la faire sortir. Il loue les services d’un transitaire pour assurer les démarches nécessaires. Le transitaire en question s’active pour faire sortir la voiture du Port de Dakar. Cependant, son attention a été vite attirée par la présence de deux sacs dans la Kia Sorento. Il informe le propriétaire qui dit n’être pas au courant de la présence de sachets dans le véhicule. Le transitaire et le propriétaire de la voiture, sans même savoir ce que contenaient les sacs, décident d’aller voir les éléments de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs (Umcc). La fouille qui a suivi renseigne que les deux sacs contenaient de la cocaïne. Les douaniers procèdent alors à la saisie de cette drogue.

Le transitaire et le propriétaire de la voiture entendus

Après cette nouvelle saisie de cocaïne au Port de Dakar, les investigateurs ont décidé d’ouvrir une nouvelle enquête. Ils ont commencé par procéder à la fouille de l’entrepôt où la voiture était stationnée depuis au moins 6 mois. La première étape de cette enquête a été l’audition du transitaire et du propriétaire de la Kia Sorento. «Le propriétaire de la voiture et le transitaire ont été entendus dans le cadre de l’enquête ouverte. Cependant, ils ne sont entendus qu’à titre de simples renseignements. On ne leur reproche rien pour l’instant», précise une source proche de cette affaire de drogue dure. Aussi, les responsables de la société de transport maritime qui a conduit la voiture au Port de Dakar devront être entendus. Les enquêteurs de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs (Umcc) multiplient les investigations pour tirer cette affaire au clair. Des sources affirment qu’il est fort probable que cette nouvelle saisie ait des ramifications avec les saisies de 1 036 Kg de cocaïne opérées au Môle 1 du Port de Dakar au mois de juin.