NETTALI.COM – Seule une amnistie peut réhabiliter Karim Wade. C’est du moins l’avis du constitutionnaliste Ababacar Gueye. Le professeur de Droit à l’Université Cheikh Cheikh Anta de Dakar l’a fait savoir ce dimanche à l’émission Grand Jury de la Rfm.

Elargi de prison en juin 2016, Karim Wade a de quoi s’inquiéter sur son avenir politique. A en croire le constitutionnaliste Ababacar Gueye, Wade-fils n’est pas encore éligible à la magistrature suprême. Pour lui, l’ex-ministred’Etat doit nécessairement bénéficier d’une amnistie s’il souhaite se présenter à la présidentielle de 2024.

Une réhabilitation de Karim Wade n’est possible qu’avec l’amnistie. Si les procédures supposées être des violations sont prévues par la Crei, il n’y pas de raison de réviser le procès de Karim Wade“, a-t-il fait savoir ce dimanche à l’émission Grand jury de la Rfm.

Rappelons que le 23 mars 2015, le président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Henri Grégoire Diop, dévoilait le jugement rendu contre Karim Wade et ses neuf co-prévenus. Le fils de l’ancien président écopait d’une peine de six ans de prison ferme, et d’une amende de 138 milliards de francs Cfa. Sur les 117 milliards de Francs Cfa de patrimoine, 69,119 milliards ont été retenus comme illicites. Les charges portant sur le compte logé à Singapour ont été abandonnées.
Le 24 juin 2016, Karim Wade a été gracié par un décret du président de la République Macky Sall. Par la suite, Wade-fils s’envolera pour le Qatar. Depuis lors, il n’a plus remis les pieds au Sénégal.