NETTALI.COM- Le Coordinateur du Directoire national du conseil des sages de la coalition BBY a abordé l’actualité nationale notamment les inondations, l’augmentation des prix, la recrudescence des accidents, entre autres, sujets. Yéro Dé a félicité le gouvernement pour les efforts entrepris pour abréger la souffrance des Sénégalais.

La question des inondations préoccupe le Conseil des Sages de la coalition « Benno Bokk Yaakaar ». En effet, il s’est réuni ce lundi 06 septembre sous la présidence de son coordonnateur national, M. Yéro Dé pour aborder ladite question. Dans un document dont nous avons reçu copie, le secrétariat du Conseil exprime sa compassion aux victimes des inondations. Le conseil apprécie la diligence avec laquelle le Gouvernement a entrepris les mesures appropriées pour l’évacuation des eaux et ses efforts en vue de la  résorption de ce sujet préoccupant.

Il encourage le Gouvernement à redoubler d’efforts pour accélérer la mise en œuvre du plan décennal de lutte contre les inondations. Toutefois, le Conseil l’encourage à poursuivre le projet d’installation de paratonnerres à travers le pays afin de mieux protéger les populations. Avant de demander aux pouvoirs publics de renforcer la sensibilisation et des mesures y afférentes concernant la construction d’habitations sur des zones déterminées comme non aedificandi. Il leur recommande aussi en concertation avec les sociétés concessionnaires de services publics (Eau, Électricité et Télécommunications) de renforcer la sensibilisation et leurs efforts au bénéfice des populations.

S’agissant de l’augmentation récente des prix des denrées de première nécessité, ainsi que les causes endogènes et exogènes qui en sont la source, le conseil a, sur le plan des facteurs exogènes, relevé le dérèglement de l’économie mondiale au lendemain de la survenue de la pandémie de Covid-19 et son corollaire qui est l’augmentation des coûts du fret et des transports à tous les niveaux, la spéculation sur les carburants et la rétention des produits d’importation.

En ce qui concerne les causes endogènes, le Conseil déplore la rétention des stocks et la spéculation sur les prix.
A cet égard, il félicite le Gouvernement pour les mesures prises en vue de soutenir le pouvoir d’achat des populations et sa disponibilité pour la concertation avec tous les acteurs.

Le Conseil invite le gouvernement à encourager et soutenir la production locale par les nationaux , tant sur le plan agricole qu’industriel, mais aussi dans le suivi et l’évaluation de la régulation des importations et de la consommation locale. C’est ainsi qu’il invite le Gouvernement à réhabiliter le comité national des Prix pour anticiper sur l’inflation et la régulation du marché intérieur.

Enfin, sur la recrudescence des accidents de la route, leurs lots de perte en vies humaines et de dégâts matériels, le Conseil s’interroge sur l’opportunité de la réactivation de la commission nationale de retrait des permis de conduire et souhaite le renforcement de la sensibilisation des chauffeurs en matière de prudence.

S’agissant de la situation politique, notamment la perspective des élections locales, le Conseil appelle la majorité à tout entreprendre pour aller ensemble, gagner ensemble et gérer ensemble les collectivités locales.