NETTALI.COM  – Dans le bras de fer qui l’oppose au pouvoir dans l’affaire dite des 94 milliards, Ousmane Sonko peut compter sur ses militants, notamment ceux de Ziguinchor. Ils ont battu le macadam ce samedi pour dénoncer ce qu’ils qualifient de harcèlement contre leur leader.

L’affaire dite des 94 milliards est entre les mains du juge depuis quelques semaines. Ce dernier a d’ailleurs saisi le procureur à cet effet. Mais la bataille d’opinion n’attend pas. Sur le terrain, adversaires et partisans d’Ousmane Sonko ne se font plus de cadeaux. Ce samedi, les partisans du leader de Pastef-Les patriotes ont investi les rues de Ziguinchor. Au cours d’une marche pacifique, les “Patriotes” de la capitale du Sud ont dénoncé ce qu’ils qualifient de “harcèlement” contre leur leader et une “tentative de politisation” de l’affaire des 94 milliards dans laquelle Ousmane Sonko accuse Mamadou Mamour Diallo, l’homme d’affaires Tahirou Sarr et d’autres personnes d’avoir détourné 94 milliards de francs cfa.

“A travers cette manifestation, nous voulons soutenir notre leader. Ousmane Sonko fait face à un harcèlement. Et nous pensons que cette marche pacifique est une manière de dire à ses détracteurs qu’on est là et on fera face à eux», a confié à la presse Chérif Abdoulaye  Cissé, responsable Pastef-Les à Ziguinchor.

Pour rappel, Ousmane Sonko avait profité d’une tournée à Ziguinchor pour appeler les Casamançais à se mobiliser et refuser que le pouvoir de Macky Sall sacrifie un des leurs.

Il faut, par ailleurs, signaler que ce vendredi, des maîtres coraniques revendiquant leur soutien à Tahirou Sarr ont organisé des séances de récitals de coran contre Ousmane Sonko. Une initiative qui a suscité une grande indignation sur les réseaux sociaux.