NETTALI.COM  – Officiellement, l’initiative vient de Mory Gueye et Penda Ndao, les deux têtes de pont des jeunesses rewmistes. Mais dans les faits, la rencontre de ce samedi est bien une tribune offerte à Idrissa Seck pour renouer avec L’opinion et avec les militants de Rewmi.

“J’avais senti une certaine douceur envers le pouvoir.” C’est la critique lancée contre Idrissa Seck par le colonel à la retraite Abdourahim Kébé. Invité de la 7Tv, ce dernier a expliqué les raisons qui l’ont poussé à tourner le dos au parti Rewmi. Et cette critique ne fait que traduire le malaise qui traverse le parti d’Idrissa Seck depuis la présidentielle de février 2019. Placé deuxième derrière Macky Sall, le président du Conseil départemental de Thiès s’est depuis emmuré dans un silence assourdissant. On ne l’entend plus sur les questions d’actualité. La nature ayant horreur du vide, c’est désormais Ousmane Sonko et le Pastef qui occupent le terrain. Il s’y ajoute que le Parti démocratique sénégalais (Pds) retrouve des couleurs par la magie des manoeuvres de Me Abdoulaye Wade courtisé par le Président Macky Sall. Et la sortie de prison de Khalifa Ababacar Sall n’est pas pour faciliter les choses à Idrissa Seck. Ce dernier est conscient qu’on assiste à une forme de redistribution des cartes dans la perspective des prochaines locales où il va falloir peser de tout son poids pour avoir les meilleures places dans les coalitions.

C’est sans doute ce que motive les dernières initiatives des rewmistes. Idrissa Seck a ainsi rencontré plusieurs leaders de l’opposition comme Pape Diop, El hadji Malick Gackou… pour tenter de mettre sur pied un nouveau front. Mais c’est cet après-midi que l’ancien Premier ministre fera son retour sur la scène médiatique. C’est en tout cas ce qu’espèrent ses partisans. Sous le thème “Leadership jeune au service des collectivités locales”, le président du parti Rewmi tient une bonne occasion de se prononcer sur les questions d’actualité. Mais il s’agira surtout d’apporter la réplique à ceux qui l’accusent d’être devenu trop doux avec le régime de Macky Sall.