NETTALI.COM – Le député Cheikh Seck dit travailler pour une proposition de loi qui devra contraindre toute personne impliquée dans une affaire à répondre devant une commission d’enquête parlementaire. Le président de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94milliards déplore le refus d’Ousmane Sonko de ne pas déferer à sa convocation. Il déplore également l’audition d’Ousmane Sonko par le doyen des juges à la veille de la publication du rapport de ladite commission.

La convocation du leader de Pastef-Les-Patriotes ne fait pas l’unanimité. Selon Cheikh Seck, le moment était inopportun.

Le procureur qui a transféré le dossier au juge d’instruction avait dit que dans cette affaire il attendait le travail de l’Assemblée nationale. Donc le juge aurait dû faire pareil au nom du respect de la séparation des pouvoirs“, dénonce le président de la commission d’enquête parlementaire devant le “Grand Jury” de la Rfm.

En outre, le député condamne l’attitude d’Ousmane Sonko qui n’est pas aller déférer à sa convocation.
Je m’inscris dans une logique de faire cette proposition de loi : tout député ou tout sénégalais qui convoqué par une commission d’enquête parlementaire et qui refuse de répondre doit être contraint et  sanctionné pénalement. Parce que l’Assemblée nationale est la deuxième institution de la République et les députés qui sont là-bas sont les représentants du peuple, ils méritent du respect“, tonne-t-il.

Par ailleurs, le cadre du Parti socialiste estime que le poste de ministre de la Pêche doit revenir au parti en cas de nomination d’Aminata Mbengue Ndiaye à la tête du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), en remplacement de feu Ousmane Tanor Dieng.

C’est un poste que généreusement le président Macky Sall lui avait donné au Parti socialiste, si Aminata Mbengue Ndiaye migre vers le HCCT, ce poste ministériel doit revenir au Ps. Je dis ce qui doit être. Mais est-ce que ça se passera comme ça? On le saura le moment venu“, a laissé entendre le député Cheikh Seck.