NETTALI.COM-En vue de promouvoir l’emploi, le président de la République veut faire créer un centre de formation professionnelle dans les 45 départements du pays.  

Promouvoir l’emploi grâce au développement de la formation professionnelle. C’est le pari du président de la République. C’est pourquoi en réunion du Conseil des ministres, il a rappelé le déploiement de l’initiative encourageante Ecole-Entreprise mais également sa volonté de créer un centre de formation professionnelle de dernière génération dans les 45 départements avec au démarrage la construction et l’équipement d’une première tranche de 15 centres programmés à partir de janvier 2020.

Dans cette perspective, le Chef de l’Etat a demandé au ministre de la Formation professionnelle, en relation avec celui de la Coopération « de finaliser le dossier de financement des centres ». Car, pour le Président Sall, il est « impératif de veiller à l’insertion socio-économique des jeunes diplômés des centres de formation professionnelle, dont les financements sont prioritaires à la Délégation générale à l’Entreprenariat rapide des femmes et des Jeunes ».

Le communiqué renseigne qu’au titre « du financement innovant, de la compétitivité et de la modernisation de l’économie nationale », le Président a rappelé au Gouvernement « la priorité fondamentale qu’il accorde au développement du secteur privé et à son renforcement dynamique ».

Dans cette dynamique, il a demandé aux ministres impliqués « de veiller à la régulation optimale des marchés, secteurs et activités économiques ».  Il  a en outre, note le document, « signalé l’importance du suivi permanent de l’application des règles de concurrence et du déploiement d’actions significatives d’amélioration de la compétitivité et de l’attractivité de notre économie ».

Soulignant « l’impératif de consolider le potentiel et la place essentielle des Petites et Moyennes entreprises (PME) et des Petites et moyennes industries (PMI) », le Président a exhorté le Gouvernement « à veiller à la mutualisation des dispositifs d’encadrement et de soutien existants pour promouvoir un financement innovant des PME/PMI, ainsi que l’intensification de la création de valeur ajoutée et d’emplois ».

Dans la même veine, il a demandé au ministre du Commerce et des PME, en relation avec le ministre chargé de l’Economie, celui de l’Industrie et les acteurs du secteur privé, de finaliser le projet de loi de développement des PME/ PMI et de modernisation de l’Economie ».