NETTALI.COM – Nouveau boss de la Direction de la sécurité publique (Dsp), le commissaire de police divisionnaire de classe exceptionnelle, Abdoul Wahab Sall, fait son petit bonhomme de chemin au sein de la hiérarchie policière. Il est peint par ses collègues comme un “accro au travail’’ et un “maniaque de la perfection’’.

Il est le nouvel homme fort de la Direction de la sécurité publique (Dsp). Abdoul Wahab Sall, Commissaire de police divisionnaire de classe exceptionnelle, a été nommé à ce poste, mercredi dernier, en Conseil des ministres, par le président Macky Sall. Le nouveau patron de cette direction stratégique du dispositif de la police n’est pas en terrain inconnu. C’est un homme du sérail qui s’est forgé une très bonne réputation auprès de ses pairs, durant ses six années passées à la tête de la Direction centrale de la police aux frontières. Très tôt, il a gravi les échelons de la police nationale. Adjoint au commissaire central de Thiès en 1999, il a été promu, quelques années plus tard, commissaire au commissariat d’arrondissement de Sor et du Point E. Après une petite pause pour aller se perfectionner à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or en France, entre 2002 et 2003, il est affecté dès son retour au bercail, d’abord au commissariat urbain de Rufisque, puis au commissariat de Fatick et, enfin, au commissariat de Louga. De là, il a été promu, en 2009, chef de la Division intérieure de l’Agence nationale de sécurité à la présidence de la République (actuelle Drn). Deux ans plus tard, il part en mission en Côte d’Ivoire comme commandant du secteur Ouest Un Police Onuci. A son retour, il est nommé commissaire central, chef de sécurité régionale à la sécurité publique de Thiès, puis commissaire central, chef du Service régional à la sécurité publique de Dakar. En 2013, il atterrit à la tête de la Direction de la police de l’air et des frontières, poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination à la tête de la Sécurité publique. Policier émérite, sa carrière est ponctuée de stages et de séminaires de formation. Elevé au rang de Chevalier de l’ordre du lion, ensuite de l’Ordre national du lion, puis de la Médaille du mérite de la police espagnole, il a auparavant reçu des lettres de félicitations de sa hiérarchie.

Formateur à l’Ecole nationale de police et de la formation permanente sur la gestion des frontières, il est actuellement le président de la Commission sécurité et santé de la Biennale des arts de Dakar. Un accro du travail Né en 1967, Abdoul Wahab Sall, marié et père de plusieurs enfants, a obtenu son Baccalauréat série A3 en 1987. Orienté à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, il décroche sa Maitrise en droit en 1994. Admis au concours de la police, il obtient son Certificat d’aptitude à la profession de commissaire de police en 1998. Cinq ans plus tard, il décroche son Dess en droit et politique de la sécurité à l’université de Lyon 3. Cette même année, il empoche son diplôme de commissaire de police au titre des auditeurs étrangers à l’Ensp Saint-Cyr. Peint par son entourage comme une personne joviale et courtoise, Abdoul Wahab Sall a fait de sa profession un sacerdoce. “Il respecte énormément le travail. Et si je devais lui trouver un défaut, ce serait justement de dire qu’il aime trop le… travail auquel il serait prêt à tout sacrifier. En plus, c’est un maniaque de la perfection. Par ailleurs, Wahab est un homme loyal et juste, qui n’est jamais dans le parti pris. Enfin, il sait être intransigeant quand cela s’impose’’, témoigne un de ses proches collaborateurs.

Auteur : EnQuête