NETTALI. COM- Le Syndicat des travailleurs de la Justice ( Sytjust) est davantage en colère contre leur ministre de tutelle. Me Malick Sall qui a reçu le syndicat adverse, l’Union nationale des travailleurs  de la Justice ( Untj), est accusé d’adopter la stratégie du diviser pour mieux régner.

A la guerre comme à la guerre ! C’est cette stratégie que le ministre de la Justice, Me Malick Sall, a adopté pour remporter la victoire dans son combat contre le Syndicat des travailleurs de la justice ( Sytjust). En effet, alors que ce syndicat livre une âpre lutte pour le respect et l’application des accords signés par le Gouvernement du Sénégal, le Garde des Sceaux a reçu, ce jeudi, l’Union nationale des travailleurs de la Justice. C’est-à-dire l’aile dissidente du Sytjust qui, d’après Me El Hadj Aya Boun Malick Diop, n’a même pas encore de reconnaissance légale ( récépissé).

“Malick Sall, au lieu de régler la crise de manière responsable, mise sur une division des travailleurs de la Justice”, déplore Me Diop, secrétaire général du Sytjust.

En effet, selon un communiqué, la délégation de l’UNTJ était composée du secrétaire général Me Atab Goudiaby, de son adjoint Issa Camara, du secrétaire général chargé de la communication Me Abdoulaye Mboup, du secrétaire général chargé du genre, Ramatoulaye Niang et du Secrétaire général chargé des relations extérieures Me Tanor Diamé.

Le document faisant état du compte rendu de la rencontre, renseigne qu’après un tour d’horizon et à l’issue de discussions franches autour des questions liées au fonctionnement régulier du service public de la Justice, aux conditions de vie des travailleurs, à la gestion des carrières, les parties se sont largement accordées sur ces différents points et ont fait valoir une parfaite convergence de vue.

Ainsi, indique la source, le Garde des Sceaux a apporté toutes les informations et précisions nécessaires à la bonne compréhension des enjeux du moment dans le secteur de la justice. Il a, souligne-t-on dans le communiqué, réitéré ses bonnes dispositions à instaurer un climat apaisé avec tous les partenaires sociaux.

Ainsi, l’UNTJ s’est engagée à apporter les clarifications nécessaires à la base et à poursuivre en toute responsabilité son engagement pour le service public de la Justice.