NETTALI.COM – L’affaire Sainte Jeanne d’arc va désormais se jouer sur le terrain de la justice. Après l’acord trouvé entre le ministère de l’Education et la direction de l’école, la gendarmerie entre en action suite à une plainte pour agression.

 

Les responsables de l’Institution Sainte Jeanne d’arc seront ce vendredi à 15 heures à la gendarmerie de Thionk. Ils sont convoqués par les enquêteurs suite à une plainte déposée par un parent d’élève. Ce dernier accuse une certaine Joanna, membre de la direction de l’école, d’avoir agressé physiquement sa fille. La jeune voilée s’était d’ailleurs retrouvée à l’hôpital Principal. C’est par la suite que ses parents ont décidé de porter plainte. Cet après-midi, la gendarmerie de Thionk tentera de situer les responsabilités des uns et des autres. Toujours est-il que cette affaire dans l’affaire tombe mal. Puisqu’elle intervient quelques heures après l’accord arraché par le ministre de l’Education pour la réintégration des filles voilées. Un retour dans l’Institution qui ne se fera pas sans conditions.  Car la direction de l’école va, elle-même, choisir les foulards que porteront ces filles.