NETTALI.COM – 1 000 personnes ont été interpellées et verbalisées hier au niveau national par la police et surtout par ses services qui dépendent de la Direction de la sécurité publique. Et ce, pour défaut de port du masque.

Elles ont reçu des mises en demeure pour payer des contraventions de 3 000 F CFA chacune, selon l’article 8 du Code des contreventions qui punit la violation de l’arrêté ministériel.

Dans la région de Dakar, il y a eu 348 personnes verbalisées, contre 650 pour les autres régions, à l’exception de Mbour, Touba, Tivaouane, Tambacounda et Richard Toll. Ces opérations entrent dans le cadre de l’application du décret ministériel rendant obligatoire le port du masque dans les services de l’Administration publique, du secteur privé, dans les lieux de commerce et les moyens de transport.

En effet, à Dakar comme dans les régions, les autorités ont opté pour cette solution, en lieu et place d’arrestations habituelles. Il nous est revenu que si on déférait au parquet les personnes qui ne portent pas de masque, on risque de remettre entre les mains du procureur un nombre impressionnant de fautifs, surtout ceux qui utilisent les transports en commun et ceux qui sont dans les commerces. Avec les risques de propagation de la Covid19, rapporte-t-on, ce serait très risqué de les entasser dans les différents services de la police nationale et/ou au tribunal. C’est dans ce cadre d’ailleurs que les plus hautes autorités de la police nationale ont demandé à leurs agents d’opter, pour le moment, pour la carte de la contravention sur le territoire national.