NETTALI. COM- Le solde commercial du Sénégal, a connu en juin dernier une amélioration de 80 milliards de F Cfa en valeur absolue. C’est ce que révèle le rapport des repères statistiques de juin 2019 de l’Agence nationale de statistique et de la démographique (Ansd), rendu public ce vendredi.

D’après l’Ansd, le solde commercial est ressorti à “-148,1 milliards de F Cfa
contre -228,1 milliards de F Cfa le mois précédent’’. Soit amélioration de “80,0 milliards de F Cfa alors que, renseigne le rapport, au cours des six premiers mois de l’année 2019, le solde commercial se situait à -958,4 milliards de F Cfa contre -1080,9 milliards de F Cfa à la période correspondante de l’année 2018’’.

Outre le commerce extérieur, les recettes fiscales de la période sous-revue, ont, elles aussi progressé de 21,8 % par rapport au mois précédent. Cette hausse fait, d’après l’agence nationale en charge de la statistique, suite à un regain noté aussi bien sur les impôts directs de 53,8%, qu’indirects de 0,2 %, comparativement au mois de mai 2019.

Par ailleurs, elles se sont accrues annuellement de 7,1 % en juin 2019 par rapport au mois de juin 2018. “Cette situation s’est étendue sur les six premiers mois de l’année 2019 (+11,5%) comparée à la même période de l’année 2018.

Le rapport indique par ailleurs qu’en juin 2019, les frais d’hospitalisation (22,6 %), la masse salariale (0,4 %) ainsi que l’effectif de la Fonction publique (0,1 %) ont connu simultanément une hausse par rapport au mois de mai 2019’’.

Légère baisse de la production brute d’électricité

En revanche, au cours du mois de juin 2019, il a été enregistré un accroissement des prix à l’exportation de 3,4 % et à l’importation de 2,0 % en variation mensuelle. Cette situation est “favorable’’, d’après l’Ansd, aux termes de l’échange qui se sont améliorés sur la même période. Par contre, il a été noté, en juin 2019, une baisse des ventes locales (-12,0 %) et de la production de ciment (-1,4 %) alors que les exportations de ciment ont connu une hausse de 46,5 % par rapport au mois précédent’.

Par ailleurs, il faut souligner que pendant la période sous-revue, les cours mondiaux du pétrole brut et du coton ont connu un repli en variation mensuelle. Par contre, les cours du maïs (14,6 %), du blé (10,6 %), du sucre (5,1 %) et du riz (2,7 %) se sont accrus.

Pour la production brute d’électricité, l’Ansd informe qu’elle a chuté de 0,3 % en juin 2019 par rapport au mois précédent. En revanche, elle a progressé de 7,7 % par rapport à la période correspondante de l’année 2018. Au même moment, l’évolution de la production industrielle, captée à travers l’Indice harmonisé de la production indus￾trielle (Ihpi) est marquée par une régression de 4,7 % en variation mensuelle. Cependant, elle a progressé de 5,0 % par rapport à la période correspondante de l’année 2018.

S’agissant du trafic aérien, l’ANDS a enregistré une baisse aussi bien du fret (-13,1 %) que des mouvements d’aéronefs (-1,8 %) comparé au mois précédent. “En revanche, le nombre de passagers a augmenté de 12,5 % sur la même période. La hausse du flux total de passagers est due à une augmentation concomitante des arrivées (+27,5 %), du transit (+8,9 %) et des départs (+0,8 %). Par ailleurs, comparativement au mois de juin 2018, le nombre de passagers (13,7 %), les mouvements d’aéronefs (3,4 %) ainsi que le fret (3,0 %) ont augmenté sur la période sous-revue’’, précise le rapport.

Du côté du Port autonome de Dakar, l’activité est marquée par une hausse des embarquements (+10,9 %) et un recul des débarquements (-14,9 %) par rapport au mois de mai 2019.Cependant, par rapport à la période correspondante de l’année 2018, les embarquements ont progressé de 1,0 %, alors que les débarquements se sont repliés de 15,5 %.

S’agissant du chiffre d’affaires du  commerce, il s’est replié de 1,2 % en juin 2019, par rapport au mois précédent.