NETTALI.COM- Pour le 162e numéro de sa tribune QuesTekki, Mamadou Lamine Diallo s’est intéressé à la gestion des ressources naturelles et à l’assainissement. La première question a servi de prétexte au président du mouvement Tekki pour mettre en garde l’opposition contre la volonté supposée du Président Macky Sall d’étouffer le scandale du gaz, en allouant la rondelette somme de 2 milliards à une certaine opposition.

“Les deux milliards de fonds politiques proposé pour le chef de l’opposition constituent l’attrape nigaud de Macky Sall afin d’étouffer le scandale du gaz”. C’est la conviction de Mamadou Lamine Diallo, persuadé que la famille FayeSall cherche par tous les moyens à étouffer le scandale du gaz dans lequel des royalties de plus de 6000 milliards sont à partager.

Il pense que c’est la raison pour laquelle, le procureur de la République ne veut pas traiter le rapport de l’OFNAC sur Petro tim et feint d’ignorer leur plainte.
Tout compte fait, Mamadou Lamine Diallo considère que cette libéralité du Président Macky Sall est la sucette pour des leaders politiques”.  “Avec le statut du Chef de l’opposition, à la clef un budget de deux milliards au moins, le Chef de l’État veut ainsi diviser l’opposition pour que celle-ci ne participe pas ainsi au combat contre la spoliation de notre gaz”, se laisse-t-il convaincre.

Le second moyen qui fonde la démarche de Macky Sall, souligne-t-il, “c’est l’intimidation, la répression et l’emprisonnement systématique des leaders qui portent ce combat par tous les moyens, notamment l’offense au Chef de l’État et autres dispositions anti démocratiques et liberticides du code pénal”.

Par ailleurs, pour la question de l’assainissement qu’il considère comme le maillon faible de la soi-disant politique infrastructurelle de Macky Sall, Mamadou Lamine Diallo estime que celle-ci sème le désordre et la désolation dès qu’il pleut, parce que le volet assainissement, dans les projets, est négligé.

La raison, argue-t-il, c’est que les dépenses relevant de l’assainissement sont captées par la corruption des autorités. Résultat : pas d’assainissement et  les populations des villes pataugent  dans les eaux de pluies et les eaux usées. “La corruption du régime est responsable des inondations”, déduit le parlementaire.

Selon toujours les explications du président du mouvement Tekki, la gouvernance  économique de Macky Sall peut se ramener à deux volets : la construction anarchique d’infrastructures fondée sur une rationalité politicienne dans le but d’hypnotiser les populations d’une part et d’autre part, la distribution de revenus aux femmes et aux jeunes pour constituer une clientèle par les bourses familiales et la DER et neutraliser des leaders politiques et syndicaux pour acheter la paix sociale.

Poursuivant, le député ajoute : comme cette économie de prédation est incapable de générer suffisamment de recettes fiscales pour faire face aux dépenses, c’est la fuite en avant devant l’endettement. Le stock de la dette  avoisine 10 000 milliards de F Cfa, si on y rajoute les garanties des offres spontanées et les arriérés intérieurs.
Pour faire face à cela, Mamadou Lamine Diallo considère, en définitive, que “l’ajustement structurel est inévitable”.