NETTALI.COM – Les avocats de Mamadou Mamour Diallo contre-attaque. Face à la presse ce lundi, Me El Hadj Diouf a demandé l’arrestation immédiate d’Ousmane Sonko. Il annonce également une plainte de son client contre le député et président de Pastef-Les Patriotes.

Me El Hadji Diouf tire sur Ousmane Sonko. Ce dernier a annoncé cette semaine une plainte contre Mamadou Mamour Diallo et les députés membres de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite des 94 milliards.

D’après l’avocat, le leader de Pastef crie au voleur alors que “c’est lui même qui est le véritable voleur“. S’appuyant sur le rapport de la commission d’enquête parlementaire qui a “blanchi” Mamour Diallo, l’avocat annonce que son client va porter plainte pour diffamation, calomnie et diffusion de fausses nouvelles. C’est pourquoi il demande l’arrestation immédiate du parlementaire.

Par ailleurs, Me El Hadj Diouf renseigne qu’Ousmane Sonko a, par le biais de sa société, signé un protocole d’accord qui lui permettre d’être rémunéré à hauteur de 12% dans le litige foncier opposant les héritiers Diakhaté à l’État. A l’en croire, le contrat était accompagné d’une clause de confidentialité qui interdit aux parties de divulguer des informations liées à l’accord. Ce que ne comprend pas Me Diouf qui rappelle à Ousmane Sonko qu’il exige la publication des contrats pétroliers.

Outre l’implication de Sonko dans cette affaire, la robe noire estime que le patron de Pastef-Les Patriotes n’est pas également à l’abri d’une poursuite pour diffusion de fausses nouvelles à cause de ses accusations contre sont client. Dans ce cas, le procureur de la République qui va, selon lui, déclencher les poursuites après la plénière de l’Assemblée nationale pour blanchir l’ex directeur des impôts et des domaines sera obligé de le placer sous mandat de dépôt. “Le pays aurait pu basculer dans la violence inouïe, un désordre indescriptible parce qu’un proche de Macky Sall aurait détourner 94 milliards”, soutient Me El Hadj Diouf.

C’est au regard de ces arguments que l’avocat plaide pour que Sonko soit immédiatement arrêté sans quoi, dit-il, “on assistera à une faiblesse coupable de l’État“. Pour lui, ce serait une façon de mettre fin “aux mensonges et manipulations” du leader de Pastef qui, renseigne-t-il, en veut à Mamour Diallo car celui-ci l’a empêché d’empocher les 12% représentant 11 milliards.