NETTALI.COM – La crise qui secoue présentement le Parti démocratique sénégalais ne laisse pas indifférent l’ancien Premier ministre. Cependant, Souleyman Ndéné Ndiaye avertit la bande à Oumar Sarr. Il croit savoir qu’aucun militant ne peut, au Pds, gagner une bataille contre le président Abdoulaye Wade.  

Invité à l’émission Grand Jury ce dimanche, le leader de l’UNP (Union Nationale pour le Peuple Bokk Jëmu )  s’est prononcé sur la crise qui secoue le Parti démocratique sénégalais, consécutivement à la refonte du Secrétariat national décidée par Me Abdoulaye Wade, faisant la part belle aux Karimistes. ” Le problème du Pds c’est Karim Wade depuis 2007, [2001] quand son père l’a fait venir ”, déclare, de but en blanc, l’ancien Premier ministre.

” Je n’avais pas pensé qu’on en arriverait là. J’avais quitté le Pds parce que j’avais pensé que la manière dont notre candidat avait été choisi, était cavalière. J’ai vite compris qu’un militant du Pds qui connait le Pds ne peut s’opposer à Me Wade qui est le propriétaire du parti (…) ”, se dit-il étonné.

Toutefois, Ndéné Ndiaye trouve qu’Omar Sarr et Cie sont victimes d’une ironie de l’histoire pour avoir avalisé toutes les décisions de Wade depuis lors. ” Ceux-là qui me flagellaient parce que j’ai quitté le Pds se retrouvent dans la même situation. C’est le retour du bâton ”, ironise-t-il.

”Je ne crois pas que leur combat aboutisse à quelque chose. Je pense qu’ils vont perdre du temps et de l’énergie. Wade a droit de vie et de mort sur tout le monde. Serigne Diop a été obligé de créer le Pds/R. Ousmane Ngom et Idrissa Seck n’ont pas mené de combat interne. Ils ont pris leurs bagages et sont partis. Je n’ai pas cherché personnellement à mener un combat à l’interne. Je ne pouvais pas contester le leadership du Tout-puissant.”, avertit-il.