NETTALI.COM – Babacar Gaye, le désormais ancien porte-parole du Parti démocratique Sénégalais (Pds) est amer. Lui qui a tout le temps défendu Karim Wade a été obligé de se détourner de lui.

«L’attitude de Karim a surpris tout le monde lors de la Présidentielle de 2019. Il n’est pas venu, n’a pas fait signe de vie et n’a donné aucune explication. Les militants libéraux étaient laissés à eux-mêmes. Karim Wade a comploté jusqu’à ce que son père change les règles du jeu au sien du parti. Wade a renvoyé Oumar Sarr, Me Amadou Sall et moi-même. Et il a nommé à la tête du parti ceux qui étaient avec Karim à la Génération du concret», dénonce-t-il.

Toutefois, il tient à préciser qu’ « à part le bureau politique ou une Assemblée générale, personne n’a le droit de distribuer les cartes au sein du Pds ».

«On ne va pas accepter qu’une seule personne nous dicte sa volonté, surtout que ce dernier n’a jamais été au front. Le lien familial ne doit pas primer sur l’engagement. Il est temps que le Pds reprenne sa voie originelle. Aujourd’hui, si on este en justice, on obtiendra gain de cause. Partout dans le pays, que les militants se mettent debout pour sauver le parti, ce Sopi qui nous a réunis. Que ça soit clair : on reste dans le Pds. Me Wade reste notre Secrétaire général, notre leader. Ce, aussi longtemps qu’il se remémora que le parti est né dans la douleur et dans la lutte politique», déclare-t-il.