NETTALI.COM – Membre de l’Alliance pour la république (Apr), Moustapha Diakhaté ne rate plus une de sonner l’alerte sur certaines pratiques du pouvoir de Macky Sall. Dans une tribune publiée sur sa page facebook, l’ancien député soutient que le Sénégal court un gros danger avec les nouvelles attributions de licences d’exploitation du pétrole.

 

«Cos-Petrogaz, Petrosen et Monsieur Enjoy Ayuk Eyonk : un mariage à casser absolument!» Tel est le titre du texte que Moustapha Diakhaté a publié sur sa page Facebook ce samedi. Une tribune qui fait suite à une information du journal Enquête sur l’attribution de nouvelles licences d’exploitation de pétrole. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Diakhaté ne cache pas ses craintes.

«Compte tenu de la tournure actuelle du partenariat avec Monsieur Frank Timis et au regard des informations sur la personnalité de l’avocat camerounais et opérateur en Energie, Monsieur Enjoy Njock Ayuk Eyonk, le Sénégal doit dénoncer la convention qui lie Cos-Petrogaz, Petrosen et Africa Oil & Power qu’il dirige», écrit-il. Avant de poursuivre : «En outre, pour éviter un autre scandale aux conséquences incalculables sur la crédibilité de notre pays, il urge de décliner l’attribution de la distinction accordée au Président de la République par la chambre africaine d’énergie et l’annulation de la participation du Sénégal à la conférence-exposition Africa Oil & Power 2019 prévue en Afrique du Sud

Il est donc clair, de l’avis de Moustapha Diakhaté, que «le Sénégal court un grand risque en collaborant avec un personnage poursuivi pour trafic de Visas, blanchiment d’argent et impliqué dans un scandale de contrat pétrolier au Soudan». Parlant toujours de ce fameux avocat camerounais reçu récemment par Macky Sall, Diakhaté souligne qu’«une enquête doit d’être diligentée pour débusquer celles ou ceux qui ont introduit Monsieur Eyonk au Sénégal et auprès de son Président».