NETTALI.COM – Le célèbre promoteur de lutte et homme d’affaires, Luc Nicolaï, arrêté hier jeudi par la brigade de gendarmerie de Thiès, est conduit à Mbour pour être présenté au Procureur.

Joint par Iradio, l’avocat de Luc Nicolaï, Me Boubacar Cissé, souligne que l’arrestation de son client n’a rien à voir avec l’amende en question. « Ce que je peux dire c’est que Luc Nicolaï a été interpellé par la Section de recherches (SR) de la Brigade de gendarmerie de Thiès, à son domicile à Mbour. Ce, en exécution d’un mandat d’arrêt qui a été décerné contre lui par la Cour d’appel de Saint-Louis dans sa décision du 24 octobre 2017, précise-t-il. Il sera mis à la disposition du parquet de Mbour parce que le mandat a été transmis au parquet de Mbour aux fins d’exécution. Actuellement, on se dirige vers Mbour avec Luc Nicolaï et les éléments de la gendarmerie. On verra la suite qu’il convient de donner à cette affaire », déclare-t-il dans les colonnes du site emedia.sn.

« Si on examine bien la décision, il avait été condamné à 5 ans d’emprisonnement dont 1 an avec sursis. En principe, c’est 4 ans mais il avait déjà purgé 2 ans. Ce sont ces 2 ans qu’il lui reste », a ajouté Me Cissé.

La robe noire annonce qu’il va déposer une demande de liberté provisoire, soutenant « qu’il ne voit pas en quoi il doit être gardé en prison pendant 2 ans alors que c’est un opérateur économique, qui est régulièrement domicilié au Sénégal ».

En outre, informe l’avocat, Luc Nicolaï ne veut pas être emprisonné à Saint-Louis où il a été jugé, en appel.

En fin juillet, la Cour Suprême avait confirmé la décision de la Cour d’appel de Saint-Louis qui avait condamné Luc Nicolaï à 5 ans dont 1 avec sursis.

Pour mémoire, le promoteur avait été condamné pour détention de drogue, association de malfaiteurs et complicité de tentative d’extorsion de fonds.

La Cour suprême avait néanmoins infirmé le jugement sur les intérêts civils. Il devrait allouer, en compagnie de Djibrine Diop et de Abdou Khadir Kébé, à Bertrand Touly et à l’hôtel Lamaton Beach 300 millions F Cfa.

La juridiction supérieure avait ensuite décerné un mandat d’arrêt contre lui.

Cette arrestation intervient 24h seulement après qu’il a ficelé le combat Modou Lô-Ama Baldé, pour un montant de 400 millions de F Cfa.