NETTALI.COM – Le débat d’un éventuel troisième mandat refait surface. Pour Me Boucounta Diallo, le président Macky Sall n’a pas le droit de candidater encore. Ni l’éthique, ni le bon sens ni la loi ne lui permettent cette faveur.

Me Boucounta Diallo est catégorique. Le chef de l’Etat est en train de vivre son deuxième et dernier mandat.

Par éthique, par bon sens et juridiquement, il (Macky Sall) n’a pas le droit à un 3e mandat. Il faut être clair, s’il est dans l’obligation de se taire pour ne pas animer et susciter des vocations immédiates, ce n’est pas le cas des citoyens responsables, des cadres de ce pays qui doivent s’exprimer sans ambages “, a déclaré Me Diallo dans Grand Jury de ce dimanche.

Pour mieux étayer ses propos, la robe noire n’a pas manqué de convoquer le passé.

” Ce que je n’ai pas permis à mon ami Alpha Condé dont je suis l’avocat de surcroit, je ne le permettrai pas à qui que ce soit. Ce que je n’ai même pas permis au président Senghor, et lorsque je me suis battu avec le M23 pour empêcher l’autre mandat de trop du pouvoir libéral, ce n’est pas pour rien “, précise-t-il.

Selon l’ancien président de l’ONDH (Organisation Nationale des Droits de l’Homme du Sénégal), au nom de tous ces combats et des martyrs qui sont tombés sur le champ de l’honneur, personne n’a le droit d’oublier les sacrifices de ces valeureux hommes.

Nous avons l’obligation morale d’honorer leurs mémoires, en respectant les valeurs que nous avons partagées pendant qu’ils étaient en vie “, a laissé entendre l’invité de Babacar Fall. Non sans ajouter que ” le débat juridique sur le 3e mandat de Macky Sall n’a pas sa raison d’être “.