NETTALI.COM- Barthélémy Dias sera jugé au fond dans l’affaire de la mort du nervi Ndiaga Diouf. La Cour d’appel de Dakar a rejeté les exceptions de nullité soulevées par ses avocats.

 Le maire de Mermoz–Sacré-Cœur sera finalement jugé le 25 septembre prochain. N’en déplaise à ses avocats qui voulaient une annulation de la procédure. En fait, lors de l’audience du 19 juin dernier, ils avaient demandé l’annulation de l’ordonnance de renvoi. Selon leur argumentaire, le juge d’instruction, après son interrogatoire, ne leur a pas permis de faire des observations. Il a renvoyé l’affaire directement au parquet et a repris le réquisitoire de celui-ci.

L’avocat de la famille de la victime avait demandé que l’exception soit rejetée parce qu’elle n’avait pas été soulevée lors du premier jugement.

Le parquet général avait également manifesté son opposition, soutenant qu’il n’y a aucune violation.

La Cour leur a donné raison. Et après avoir rendu son délibéré ce mercredi 17 juillet 2019, la juridiction de second degré a renvoyé le procès au 25 septembre prochain pour citation des prévenus. Il s’y ajoute que la Cour a siégé avec une nouvelle composition.

Dans cette affaire, Barthélémy Dias a été arrêté avec 12 autres personnes poursuivies pour coups mortels, coups et blessures volontaires et détention d’arme sans autorisation administrative. Ses co-prévenus étaient également poursuivis pour menaces verbales de mort, rassemblement illicite suivi d’actions diverses.

Lors du premier jugement, Barthélémy Dias a été déclaré coupable de coups mortels, coups et blessures volontaires et détention d’arme sans autorisation administrative, par le tribunal correctionnel de Dakar. Il avait pris 2 ans dont 6 mois de prison pour le meurtre du jeune plombier et non moins lutteur Ndiaga Diouf.

Les co-prévenus de Barthélémy Dias, Habib Dieng et Babacar Faye, ont été condamnés à la même peine pour lesdits délits. Une peine qui avait été couverte par la durée de leur détention préventive. En plus, ils devaient verser à la famille du défunt la somme de 25 millions de francs Cfa.