NETTALI.COM – C’est le ballet des hommes politiques à Touba, sur fond de nouvelle polémique PETRO-TIM. A la suite du chef de l’Etat, les leaders du Congrès de la renaissance démocratique ont « rendu compte de la situation » à Serigne Mountakha Mbacké. Ils écartent la thèse d’une malédiction des ressources naturelles qui guetterait le Sénégal et exigent la lumière.  

« Il n’y a pas de malédiction du pétrole et du gaz, il y a une malédiction créée autour du pétrole et du gaz par des dirigeants qui ne mettent pas devant les intérêts de la patrie». C’est ce qu’Abdoul Mbaye dit avoir rappelé au khalife général des Mourides, lors d’une visite du Congrès de la renaissance démocratie (Crd), ce vendredi, à Touba.

« L’importance de la question concerne les ressources naturelles du Sénégal et  l’avenir économique de ce pays. Il s’agit d’une affaire qui  a pris l’ampleur d’un scandale incroyable», a-t-il tenu à rappeler à la presse qui l’interrogeait, au sortir de cette visite mémorable.

Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye lui-même et les autres membres de la délégation, disent avoir souligné à Serigne Mountakha Mbacké qu’ils ont préféré venir « un jour de vendredi, un jour saint d’un moins saint ». Ecartant toute volonté de marcher sur les plates-bandes de Macky Sall qui était dans la cité religieuse avant-hier, le leader d’Act précise qu’il y a longtemps qu’ils ont « retenu de venir rendre visite au Khalife général des Mourides ».

Cela, pour « qu’on puisse repartir sur des bases saines, limpides, transparentes… qui préservent les intérêts du Sénégal et des Sénégalais, hier, aujourd’hui et demain ».

La délégation qui a sacrifié à la prière du vendredi aux côtés du khalife mentionne que « ce que Frank Timis a encaissé doit revenir aux Sénégalais ».

Ainsi, Abdoul Mbaye remercie la plus haute institution du Mouridisme en ces termes : « Nous avons reçu un accueil remarquable de la part du khalife et de son protocole. Il a compris nos propos, il a prié pour nous ».

Quittant Touba pour Dakar, la délégation va s’arrêter à Mbacké qui abrite ce jour un rassemblement, dans la dynamique des actions de protestation pour « faire éclater la vérité », dans l’affaire Petro-Tim.