NETTALI.COM – Une partie des 238 kilogrammes de cocaïne saisis au Port de Dakar le jeudi 27 juin dernier avait disparu. Ce qui avait poussé le Procureur de la République à faire ouvrir une enquête confiée à la Sûreté urbaine.

Une partie de la drogue volée a été retrouvée et trois personnes arrêtées, dont le dénommé B. Thior, un homme bien connu dans le milieu interlope.

Dès l’ouverture de l’enquête, les éléments de la Brigade de recherches de la Sûreté urbaine nichée au Commissariat central de Dakar, très au fait de ce qui se passe dans les milieux interlopes et criminogènes de la capitale sénégalaise, sont parvenus à infiltrer ces milieux. Ils ont vite fait de localiser de potentiels suspects qui seraient directement, ou indirectement, liés à cette affaire de cocaïne dérobée de l’impressionnant stock saisi sur le navire de Grimaldi.

Les informations compilées et les filatures effectuées par les limiers de la Sûreté urbaine donnent leurs premiers résultats. Le premier suspect tombe dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 juin dernier, soit un jour avant la deuxième saisie des 798 Kg de cocaïne. B. Thior, une «figure du milieu», passe à la trappe.

Poursuivant ses investigations, la Sûreté urbaine parvient à arrêter deux autres personnes liées au vol et/ou recel de la cocaïne qui s’est «évaporée» du Port de Dakar. Le groupe de trois est place en garde-à-vue au Commissariat central. L’enquête suit son cours.