NETTALI.COM – Au cours du procès en appel à Thies dans l’affaire des faux médicaments, l’ombre d’Amadou Woury Diallo a plané. Il a beaucoup été question de lui. Et Me Babou a fait savoir que le Président Sall a fait exprès de le gracier.   

Le président de la République dit ne pas être au courant que la procédure suivait toujours son cours. Il est bel et bien au courant. Il a fait exprès et a décidé de faire comme bon lui semblait. C’est ça la vérité. On sait comment fonctionnent les choses dans ce pays. Il a fait exprès de gracier Woury Diallo. Je le dis et j’assume’’, a lancé Me Babou, rappelant que celui-ci devait comparaître hier lundi 24 juin comme son co-accusé.

Me Babou n’a pas dit que cela, il a expliqué tout le danger que représentent ces médicaments dans la ville sainte : “A Touba, à cause de ces faux médicaments, des milliers de Sénégalais sont victimes de maladies rénales et de cancers. Nous le vivons et le voyons, tous les jours. Au moment où certains pensent à soigner les citoyens, d’autres les tuent. Donc, ces gens ne peuvent continuer à tuer les Sénégalais. C’est à l’État de réagir, pour mettre fin à cette mafia. Mais, je me demande de quoi a-t-il peur. Les faux médicaments sont devenus un problème de santé publique. Dans cette affaire, il faut que la loi soit dite, dans toute sa rigueur, pour dissuader ceux qui seront tentés de faire la même chose”, renseignant au passage  que ces médicaments proviennent de la Corée du Nord.