NETTALI.COM – Après la manifestation violemment réprimée par la police la semaine dernière, les partis politiques et organisations de la société civile, membres de la plateforme Aar linu bokk, comptent remettre ça vendredi prochain. Annonce faite ce mardi au cours d’une conférence de presse à Dakar.

 La plateforme Aar linu bokk ne lâche pas l’affaire. Après sa manifestation de vendredi dernier, elle compte bien retourner à sur les lieux. Mais cette fois-ci, la manifestation est programmée sur le boulevard Général De Gaulle. Ce, avec ou sans autorisation du préfet du département de Dakar. C’est en tout cas l’annonce faite ce mardi à Dakar par les responsables de cette structure qui regroupe des partis politiques, des organisations de la société civile et des personnalités indépendantes.

D’ailleurs, les membres de la plateforme soutiennent avoir déposé, depuis lundi 17 juin, «une demande d’autorisation pour organiser un grand rassemblement pacifique, ce vendredi 21 juin à 15 heures sur le boulevard du Général De Gaulle». Avant de mettre en garde le président de la République. Aliou Sané, Badara Gadiaga, Abdourahmane Sow et compagnie disent tenir Macky Sall et son gouvernement comme «seuls responsables de tous les dérapages éventuels découlant d’une interdiction illégale».

Aar linu bokk en a profité pour lancer un appel aux leaders d’opinion comme les chefs religieux. A ces derniers, la plateforme demande de ramener le pouvoir à la raison. «Le pouvoir ne veut pas que la vérité éclate dans ces dossiers nébuleux liés au pétrole et au gaz», a dit Abdourahmane Sow de la Cos-M23. Ce dernier en a profité pour solder ses comptes avec ceux qui les accusent d’être manipulés par la Bbc. «Il faut qu’ils arrêtent la manipulation et la désinformation. Nous ne sommes pas manipulés. Il faut qu’ils arrêtent d’insulter l’intelligence des Sénégalais», a-t-il laissé entendre. Avant d’ajouter : «Si le procureur le veut, il a de la matière pour travailler.»