NETTALI.COM – Quel est le rôle de Farba Ngom au cœur de la République ? Une question que devrait se poser tout Sénégalais, tant la mission de l’homme est inconnue. Il lui est attribué une certaine puissance en plus d’une certaine proximité avec le Président Sall dont on dit qu’il est le griot. En révélant être le connivent de Thierno Alassane Sall dans une affaire supposée de rétro-commissions, alors que ce dernier exerçait les fonctions de ministre de l’Energie, Farba Ngom lève un coin du voile sur ses connexions douteuses avec certains membres du gouvernement.

On se croirait dans « la République des mallettes » que décrit le journaliste français Pierre Péan, qui révélait dans ce brûlot les scènes de corruption qui ont éclaboussé de grands noms de la Droite tricolore, sous Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

En clair, celui qui est désigné comme le griot attitré du chef de l’Etat sénégalais – encore qu’on ne sait même pas ce que griot veut dire au coeur d’ un état – mouille l’ex-ministre de l’Energie qu’il présente comme son connivent  dans une sulfureuse affaire de rétro-commissions, Farba Ngom n’a fait que confirmer qu’il est un entremetteur puissant au cœur de l’appareil d’Etat marron-beige.

« Quand il était ministre de l’Énergie, nous avons été ensemble voir une autorité. Cette dernière nous a remis de l’argent et Thierno a encaissé. S’il nie, je révélerai le montant qu’il a empoché », a-t-il dit, de but en blanc, de la tribune de l’émission dominicale “Face To Face“, qui passe sur la Tfm.  Il ne lui épargnera rien. Il le traitera même de “doorkat” (terme wolof ambiant pour dire “escroc”).

Farba Ngom, en voulant mouiller Thierno Alassane Sall, ne manquera certainement pas de mettre mal à l’aise le chef de l’Etat, auteur du fameux slogan « gouvernance sobre et vertueuse » surtout dans un contexte si sensible où il est question de manque de transparence dans la gestion du Pétrole dans laquelle Aliou Sall, le frère du Président est accusé. Farba accrédite par la même occasion, l’idée que lui même n’est pas dans des affaires claires, si tant est que ce qu’il dit, est vrai.

Il n y a pas que Thierno Alassane Sall qui en a pris pour son grade, Ousmane Sonko a aussi été interpellé sur la provenance de l’argent qui a servi à construire la maison où il vit avec sa famille. Et Farba Ngom de révéler qu’il a lui-même acheté des lots de parcelles vendus en 2011 par Ousmane Sonko alors que ce dernier dirigeait le syndicat des Impôts et Domaines.

Mamadou Lamine Diallo, interrogé dans le reportage de BBC, a en a également eu pour lui. “Lorsqu’il était conseiller technique de Habib Thiam en 1997, il était président du Conseil général des mines et a remis un permis à la société IMC dirigée à l’époque par son épouse”, se souvient celui-ci

L’affaire Petrotim-Aliou Sall est passée par là, Thierno Alassane Sall, Ousmane Sonko et Mamadou Lamine Diallo, faisant partie des accusateurs les plus actifs sur le terrain médiatique. En tout cas, pour qui connaît l’homme, rien ne devrait plus nous surprendre. Le tonitruant Farba est connu pour ses sorties si peu mesurées et virulentes qu’il perd toute sympathie. L’on se rappelle de ses chaudes empoignades avec Moustapha Cissé Lô, sa virulente sortie contre le préfet de Kanel et ses prises de position en faveur de Penda Ba qui avait insulté les wolofs. L’homme ne jouit  certainement pas d’une très grande crédibilité auprès d’une certaine opinion. Il nous démontre par là – si ce qu’il affirme est bien sûr vrai – qu’il est de toutes ces affaires peu claires qu’il dénonce. Des accusations venant de lui, auront certainement moins de poids que si une autre personne les avaient proférées.