NETTALI.COM – Hier, en marge de l’adoption du projet de loi autorisant le gouvernement à créer la société de gestion du patrimoine, le ministre Oumar Youm a rappelé que, du fait des travaux du Train Express Régional, 12 000 personnes ont été impactées et l’Etat a versé 53 milliards F Cfa en termes d’indemnisation.

Selon notre source EnQuête, le ministre a aussi reconnu qu’il existe encore des impactés qui n’ont pas reçu leurs fonds.

A l’en croire, c’était dû à un problème de preuves et parfois à des problèmes d’héritage. “Mais nous allons bientôt dépasser cette situation. L’Etat a même fait mieux, en trouvant des terres pour accompagner les personnes affectées’’, confiera Me Youm à nos confrères.

“En ce qui concerne le capital social de la société, Oumar Youm signale qu’il est, pour le début, fixé à 100 millions F Cfa, mais pourrait bien évoluer à l’avenir. Il faut cependant souligner que cette société de gestion n’est pas à confondre avec celle qui aura en charge l’exploitation du Ter”, ajoute EnQuête.

Le ministre Youm n’a pas du tout voulu s’épancher sur cette dernière, prétextant que c’est une société de droit privé. Ce qu’on sait maintenant, c’est qu’elle est dénommée Seter (Société d’exploitation du Train express régional).

Sur la géographie du capital, voici la réponse servie par le ministre: “C’est une société de droit privé. Ce n’est pas du ressort de l’Etat. C’est la société nationale des chemins de fer et ses partenaires. La société est déjà créée ; elle est dénommée Seter. Cette société va collaborer avec la société de patrimoine. C’est tout. Ce que je peux dire sur ce sujet’’, lance-t-il.