NETTALI.COM – Le président de Pastef, Ousmane Sonko, a fait àface  la presse ce mercredi au siège de son parti, sis sur la Vdn. Et c’est pour cracher sur l’appel au dialogue de Macky Sall.

«Pour un homme de dialogue, il avait systématiquement et catégoriquement refusé de nommer une personnalité neutre pour l’organisation d’élections démocratiques libres et transparentes au Sénégal. Nous nous rappelons de son “douma ko def, douma ko def” (Je ne le fais pas, je ne le fais pas). Alors nous  lui répliquons : “douniou dialoguer, douniou dialoguer” (On ne dialogue pas, on ne dialogue pas). Ce n’est pas la peine d’envoyer tous les émissaires du monde, nous ne sommes pas intéressés par son dialogue“, a soutenu Ousmane Sonko.

Il explique que pendant longtemps, Macky Sall a refusé de dialoguer. Pourquoi les gens devraient-ils donc se précipiter pour répondre à son appel.

Pour un homme de dialogue, il avait péremptoirement décidé le 1er mai de rompre avec la tradition sociale de concertation en assénant qu’aucune augmentation de salaires ne serait acceptable pour les travailleurs.  Voilà un homme qui se rend à l’élection présidentielle sans présenter dans son programme politique, un projet institutionnel. Après le référendum constitutionnel de 2016 sur ses 15 mesures, après avoir imposé  de manière personnelle et unilatérale, une réforme de la loi électorale pour instaurer son parrainage et après son passage en force électorale, il  a décidé d’une réforme constitutionnelle qui voit 22 articles de la Constitution modifiés et avalisés par sa majorité mécanique parlementaire, sans concertation et sans que personne n’ait vu venir”, dénonce-t-il.

Il rappelle que la commission nationale de réformes foncières a déposé ses conclusions et Macky Sall a  mis le coude dessus. “Les grandes assises de l’éducation, on a mobilisé tous les acteurs à Diamniadio, aujourd’hui rien“.

La conséquence est que pour Ousmane Sonko, il n’y a aucune raison de dialoguer avec Macky Sall.