NETTALI.COM – Au lendemain de la démission spectaculaire du directeur général de la Banque de Dakar, les langues commencent à se délier. L’ancien cadre de la Banque Régionale des Marchés (BRM) n’aurait pas quitté la BDK de son bon vouloir.

Dans un article publié ce 28 mai, Financial Afrik renseigne  qu’Ibrahima Fall a démissionné de la tête de la Banque de Dakar

« L’ancien cadre de la Banque Régionale des Marchés (BRM) qui avait rallié la BDK avec armes et bagages lors de sa création, se plaindrait entre autres de ne pas avoir suffisamment de pouvoirs correspondant à sa fonction. Selon les informations, la holding BDK interférerait beaucoup dans le fonctionnement quotidien de la banque, réduisant la fonction du DG à celle d’un simple commis », a écrit notre confrère.

Mais selon certaines sources, la réalité est tout autre. Cette version est en effet battue par nos sources bien introduites dans le monde bancaire de Dakar. Il nous est revenu qu’il y a beaucoup de non dits dans cette affaire ainsi que des zones d’ombre. Ces dernières révèlent en effet qu’Ibrahima Fall était à l’étroit depuis quelques temps et que les patrons de la Bdk voulaient s’en séparer. Une séparation qui a finalement eu lieu.

A noter que la Banque de Dakar, lancée en grande pompe et installées en plein cœur de la ville de Dakar, avait beaucoup fait parler d’elle lors du démarrage de ses activités. L’on notera dans le temps, une certaine instabilité dans la gouvernance qui avait conduit au départ d’Anta Dioum, son ancienne DG qu’Ibrahima Fall remplacera. Des administrateurs suivront, notamment le Président du Conseil Mamadou Seck et Jean Luc Konan actuel DG de Cofina.

A noter que la Banque Dakar a un capital de 16 milliards de francs dont 78% des actions détenus par le milliardaire Espagnol Alberto.