NETTALI.COM – L’édition 2019 du Festival de Cannes a baissé ses rideaux ce samedi avec la cérémonie de remise des trophées. Et c’est la Franco-sénégalaise Mati Diop qui a remporté le grand prix avec son film Atlantique. Il succède au palmarès un certain Spike Lee qui avait été sacré en 2018.

Une grande nouvelle pour le cinéma africain en général et sénégalais en particulier. La franco-sénégalais Mati Diop vient de remporter le grand prix du Festival de Cannes qui a baissé ces rideaux avec la cérémonie de remise des récompenses. Mati Diop est sacrée pour son film Atlantique. En 2018, le grand prix du Festival de Cannes avait couronné la charge anti-Donald Trump du réalisateur Spike Lee.

Emue aux larmes, Mati Diop a tenu à remercier «immensément» ces acteurs. Pour elle, ce film est une «déclaration d’amour aux rues de Dakar». Celle qui a reçu son prix des mains de Syvester Stallone est la nièce de Djibril Diop Mambéty.

Atlantique raconte l’histoire d’ouvriers de la banlieue de Dakar, Thiaroye, qui décident de quitter le Sénégal en embarquant sur l’océan, «après la construction d’une tour futuriste nommée Atlantique». Les hommes partent, mais les femmes, elles, décident de rester. Dans le film, on retrouve des comédiens sénégalais comme Ibrahima Mbaye Sopé, Mame Bineta Sané, Coumba Dieng, Abdou Baldé, Mariama Gassama, Babacar Sylla.

Actrice et réalisatrice, Mati Diop est auteure de nombreux courts et moyens métrages. Son premier long métrage, Atlantique, met en scène les migrations subsahariennes, le désœuvrement de la jeunesse africaine… Mais c’est surtout la difficile vie des femmes obligées de rester seules au pays après le départ de leurs époux que Mati Diop a voulu raconter. Rappelons que pour la première fois, un Africain était membre du jury. Il s’agit de la comédienne burkinabé Maïmouna Ndiaye.

Signalons que la palme d’or de ce festival est allée au réalisateur sud-coréen Boon Joon-ho pour son film Parasite.