NETTALI.COM – Comment Pape Alioune Fall dit Alioune Badara Fall, a t-il pu commettre un meurtre aussi crapuleux ? Une question qui est sur toutes les lèvres. Si en effet dans un premier temps, c’est le vigile qui a été suspecté avant d’être placé en garde en vue et déféré au parquet, les soupçons vont se déplacer vers celui qui est appelé le bras droit du père de la victime. 

Il n’aura fallu que 48 heures aux hommes du commissaire Hamady Baldé pour démêler toutes les pièces du puzzle. Trouvé sur les lieux du crime ce lundi où il aidait à monter la bâche devant abriter la cérémonie funéraire de Bineta Camara, Pape Alioune Fall n’aura pas eu le temps de prendre la fuite car il sera appréhendé par les policiers du commissariat de Tambacounda.  C’est en effet le téléphone de la victime qu’il a emporté après avoir commis son forfait, qui l’a perdu.

Tout commence le samedi, alors que le vigile s’est absenté du domicile de M. Camara. C’est le moment que choisit le meurtrier pour frapper à la porte du domicile de la jeune femme, laquelle, avec insouciance lui ouvrira la porte sans se douter de ce qui allait se passer. M. Fall était presque considéré comme un membre de la famille puisqu’il y passait le plus clair de son temps. Il connaissait donc les coins et recoins de cette demeure.

Se sachant seul dans la maison avec la demoiselle, Pape Alioune Fall va alors s’introduire dans la chambre de la jeune femme avant de tenter d’abuser d’elle.  Face à la résistance de celle qui allait être sa victime, le sieur Fall va se résoudre à user de la force  pour la soumettre. Il s’en suivit une rude bagarre au cours de laquelle la fille recevra un coup à la nuque avant de s’affaler. Le bourreau n’avait dès lors d’autre choix que de s’enfuir. Mais dans la précipitation, celui-ci emportera le téléphone de la victime qui va d’ailleurs être la cause de son malheur.

Je ne sais vraiment pas ce qui m’a poussé à poser cet acte

Entre temps, le vigile déjà placé en garde à vue et déféré au parquet ce lundi, va être cuisiné par rapport au dernier numéro du dernier appel reçu par la victime qui va se trouver être celui du présumé meurtrier puisqu’il s’affichera aussitôt.

Les enquêteurs feront ainsi un tour infructueux chez M. Fall avant de se rendre à la maison mortuaire sur conseils du vigile. Conduit au commissariat, celui-ci passe aussitôt aux aveux. “Je ne sais vraiment pas ce qui m’a poussé à poser cet acte“, dira t-il aux policiers
avant de poursuivre dans ses interrogations : “Je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé“.

Le rapport du médecin-légiste qui a procédé à l’autopsie remis ce lundi 20 mai, au père de la victime, révélera que Bineta Camara aurait été “étranglée à mort avec son voile“. Elle aurait reçu deux “coups violents, un sur le front et un autre au niveau du ventre’’. Des sources ont de même révélé à nettali.com que des traces de sang de la victime et ont d’ailleurs été découvertes sur le caleçon de son bourreau. Un fait qui semble conforter la thèse de la tentative de viol.

L’argument de tentative de viol a été toutefois battu en brèche par la famille qui a indiqué qu’Alioune Fall n’a pas pu abuser de Bineta Camara.

Pour rappel, le vigile a été déféré devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Tambacounda ce lundi. Mais alors qu’il était à la cave du tribunal attendant le sort qui lui sera réservé, la police a interpellé Alioune Badara Fall.

A noter que Bineta Camara âgée de 23 ans, a été tuée chez elle. Au moment du drame (21H) samedi, ses parents étaient absents. Son père était à Dakar alors que sa mère est en voyage en Chine. La fille était seule dans la maison avec le vigile.