NETTALI.COM – Co-meilleur buteur de la Premier League avec 22 buts à égalité avec Mouhamed Salah et Pierre-Emerick Aubameyang, Sadio Mané a remporté le “Golden Boot”. Une première pour un joueur sénégalais.

Encore un record pour lui. Meilleur buteur sénégalais de l’histoire de la Premier League, meilleur buteur sénégalais sur une saison de Premier League, Sadio Mané est devenu ce dimanche 12 mai, le premier sénégalais à gagner le “Golden Boot”, c’est-à-dire, à terminer meilleur buteur du championnat anglais.

Auteur de 22 réalisations en Premier League, l’enfant de Bambali joue sans nul doute la meilleure saison de sa carrière. En forme depuis le début de la saison, Super Mané a pesé de tout son poids sur l’attaque de Liverpool. Lors de la 38ème et dernière journée, les Reds ont battu Wolverhampton (2-0) grâce à l’ex-joueur de “Génération Foot” qui a trouvé la faille à deux reprises.

Un pimpant doublé qui permet à la star des Lions de rejoindre Mouhamed Salah et Pierre-Emerick Aubameyang en tête du classement des meilleurs buteurs du championnat. A égalité avec 22 buts chacun, le podium du ballon d’or africain 2018 se partage le titre de meilleur buteur de la Premier League.

Pourtant au coup d’envoi de la 38ème journée, Salah dominait le classement des meilleurs artificiers avec 22 buts, soient deux réalisations de plus que Mané et Aubameyang. Mais le sénégalais et le gabonais ont refait leur retard en claquant chacun un doublé respectivement contre Wolverhampton et contre Burnley. Ainsi ces trois icônes du football africain se partagent le titre de meilleur canonnier de la saison. Un scénario qui n’est plus arrivé en Angleterre depuis la saison 1998-1999. A cette époque, Michael Owen, Dwight Yorke et Jimmy Floyd Hasselbaink arrivaient en tête avec 18 banderilles chacun.

Pour rappel, le championnat anglais a un règlement un peu différent concernant le titre de meilleur buteur. En cas d’égalité de buts, chaque joueur reçoit son propre Golden Boot, autrement dit son trophée de meilleur buteur du championnat. Donc, il n’y a pas de critères (nombre de passes décisives, temps de jeu, pénaltys ou cartons) pour départager les concurrents. Un règlement qui ne fait pas de frustré.