NETTALI.COM – Au lycée Ahoune Sané de Bignona, le proviseur, le censeur et le surveillant ont été remis à leurs postes ce lundi 13 mai après trois mois de longues médiations. Cette affaire en pleine campagne électorale avait défrayé la chronique sur fond de grogne des élèves et syndicalistes dans le sud du pays.

Relevés de leurs fonctions au mois de février pour faute administrative, le proviseur, le censeur et le surveillant du Lycée Ahoune Sané de Bignona retrouvent enfin leurs postes. Cette mesure d’apaisement survient après de longs mois de médiation.

Pour rappel, en pleine campagne électorale de la présidentielle, une mention « Sonko Président » avait été décelée sur les copies de composition des classes de Seconde de cet établissement. ‘’Inconcevable et inacceptable’’, avaient lâché les autorités. En attendant les conclusions de l’enquête ouverte à ce sujet, l’autorité académique avait alors pris des mesures conservatoires relevant le proviseur, le censeur et le surveillant du Lycée de leurs postes.