NETTALI.COM – La vielle de la fête de l’indépendance, le président de la République avait annoncé des mesures pour désencombrer la capitale sénégalaise et ses environs. Un fait qui va prendre forme puisqu’Abdou Karim Fofana, le tout ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique a dévoilé ce jeudi 8 Mai, sa stratégie pour faire face aux encombrements et au manque d’hygiène au niveau national.

C’est une tâche bien difficile qui attend le nouveau ministre de l’urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, c’est à dire une politique de désencombrement des espaces urbains. Mais le ministre a une idée derrière la tête puisqu’il compte s’y prendre avec méthode. Il a ainsi  déployé sa stratégie qu’il fonde sur des  “conférences territoriales” qui vont permettre de “collecter les informations qui vont permettre au président de la République de prendre les décisions liées au cadre de vie, mais aussi à la stabilité de l’espace public“. C’est ce que nous apprend Karim Fofana, lors de sa tournée nationale de sensibilisation à l’hygiène publique et au désencombrement.

Nous voulons créer des zones d’habitation apaisées où il fait bon vivre et où les activités qui agressent notre environnement pourraient être organisées”, a-t-il fait savoir. Celui-ci entend ainsi “mettre sur pied un projet d’implantation de sites artisanaux et de sites industriels qui vont permettre, sur toute l’étendue du territoire national, de recaser ces activités afin de dissocier les habitations des zones d’activité“.

Poursuivant le ministre d’informer : “nous avons mis en place, au niveau national, un comité pour l’hygiène publique et la lutte contre les encombrements, pour éviter la dispersion des moyens et créer des synergies entre les acteurs et avoir un niveau de coordination qui nous permettra un pilotage plus efficient de toute cette activité ’’.

Un comité régional de développement (Crd), tenu à cet effet, a ainsi réuni autorités administratives, élus locaux, des segments de la société civile, partenaires au développement et populations, dans un cadre d’échanges.

A noter que des actions de désencombrement des artères principales de Dakar ont déjà commencé.

Pour rappel à la vielle de la fête de l’indépendance, le président de la République avait annoncé des mesures pour désencombrer la capitale sénégalaise et ses environs. Une opération pilotée par le préfet du département de Dakar, Alioune Badara Sambe. A ce propos, l’autorité administrative déconcentrée avait tiré la sonnette d’alarme et invité les personnes propriétaires d’objets se trouvant sur la voie publique notamment les emprises des grands axes routiers, à libérer ces voies sans délai. De même on avait noté lors de ces actions de terrain une synergies des actions de terrains dans laquelle était impliquée la mairesse de Dakar, Soham wardini et le ministre Fofana lui-même, lors de ces opérations de désencombrement qui ont porté les épaves de véhicules, les gares routières clandestines, les voiries classées, les gargotes, kiosques et marchés hebdomadaires.