NETTALI.COM – C’est ce mardi 7 mai 2019 que Béthio Thioune, le guide des Thiantacounes, est décédé à Bordeaux à l’âge de 81 ans.

Né vers 1938 à Madinatoul Salam, le chef religieux qui avait des disciples dans les quatre coins du globe, est décédé en France où il séjournait depuis quelques jours pour des raisons sanitaires. Ancien fonctionnaire, formé à l’Ecole nationale de l’administration, celui qui aimait feu Serigne Saliou Mbacké d’un amour sans bornes, laisse derrière lui beaucoup de talibés orphelins qui lui vouaient un respect et une obéissance sans limite.

Serigne Béthio Thioune avait l’habitude d’organiser des séances de “Berndel” ou plus exactement des réjouissances ponctuées d’animations au cours desquelles, il immolait des centaines de bœufs et chameaux et aimait nourrir tous ceux qui y participaient. Il était aussi connu pour sceller beaucoup d’unions entre ses talibés.

Serigne Béthio Thioune est parti à un moment où son avocat n’avait cessé d’invoquer sa maladie, dans un contexte de procès où son absence a fait l’objet de commentaires.

Dans la même logique que son avocat, son fils aîné Serigne Saliou Thioune n’avait d’ailleurs pas hésité à monter au créneau pour dénoncer le non respect des droits de son père ainsi qu’un procès inéquitable dans cette affaire, suite au jugement par contumace du guide religieux. Celui-ci avait en effet estimé que le juge aurait pu lui permettre de se présenter. Poursuivant sa dénonciation, il avait ajouté qu’aucun des accusés n’avait dit avoir reçu l’ordre de s’attaquer à Bara Sow ou à Ababacar Diagne. Au contraire, avait-il fait remarquer, tous s’étaient accordés à dire que le guide religieux n’était pas au courant des faits.

La rédaction de nettali.com s’associe à cette douleur et présente ses condoléances à la famille et aux talibés.