Accusé de l’assassinat crapuleux de l’enfant Ahmed Seydi, M.C.Thiam a craqué face aux limiers du commissariat d’arrondissement de la commune précitée. “J’ai agi par vengeance, car son père m’a jeté un mauvais sort’’, confie le boutiquier dans les colonnes du quotidien L’Enquête.

Pour rappel, un enfant de 3 ans de demi a été retrouvé mort à Malika, mis dans un imposant sac en polystyrène, puis jeté dans la bande des filaos bordant la plage. Ce sont deux joggers qui sont tombés sur un gros sac en polystyrène de couleur blanche, abandonné sur les lieux et laissant apparaître une tête recouverte d’un morceau de plastique. Lorsqu’ils s’en approchent, ils n’ont eu aucune peine à constater que le sac épouse les formes d’un corps humain. Ils alertent alors immédiatement la police de Malika sise à un jet de pierres de la plage. C’est ainsi que’une enquête rondement menée a conduit à l’arrestation de M.C.Thiam.