NETTALI.COM – Les étudiants ont renoué avec la violence ce jeudi 2 mai. Pour réclamer le paiement des bourses, ceux de l’Université Cheikh Anta Diop ont bloqué l’avenue du même non et se sont affrontés aux forces de l’ordre. Cette situation a fait sortir de sa réserve le directeur des bourses, Lansana Konté qui a expliqué les raisons de ce non paiement.

 M. Konaté ne veut même pas parler de retard dans le paiement des bourses. Ce qui pourrait laisser croire à un déficit de trésorerie. « Nous ne sommes pas en retard pour le paiement. Les listes ont été publiées », le directeur des bourses qui s’exprimait sur la Rfm.

Selon ses explications, ce qui s’est réellement passé, c’est que la commission d’attribution des bourses a tardé à se réunir. « Et puisque lorsqu’on n’est pas attributaire, on ne peut pas être payé », précise-t-il. Et de souligner que « d’habitude, la commission se réunit en début mars et les paiements commencent en avril. »

Cette année, justifie-t-il, « nous avons accusé un mois de retard pour des raisons que tout le monde connaît ( Ndlr : formation du nouveau gouvernement) donc c’est tout à fait normal qu’il y ait un décalage dans le paiement. On s’est réuni le 24 avril et on a attribué les bourses pour que les paiements puissent intervenir à la fin du mois d’avril mais nous n’avons pas pu le faire. »

Quid de la date de paiement ? Le directeur s’est voulu prudent en précisant que cela a été le point d’achoppement? lors de la rencontre avec les amicales des étudiants. « Quand ? Je ne peux pas donner de date. Nous faisons les états et nous facilitons le paiement. Il n’appartient pas au directeur des bourses de fixer des dates », répond M. Konaté tout en précisant que c’est suite à cette réponse que les étudiants ont décidé d’aller en grève.

Par ailleurs, l’invité de la Rfm a contesté les allégations des étudiants de l’Université El Hadj Ibrahima Niass qui évoquent une discrimination dans l’attribution des bourses. Sur 350 seuls 30 sont boursiers. D’après M. Konaté les bourses pédagogiques sont attribuées sur la base de la performance au Bac et le critère de mérite qui est privilégié.