NETTALI.COM – La formation du nouveau gouvernement de Macky Sall n’est pas sans conséquence pour les partis membres de la mouvance présidentielle. Et le Parti socialiste (Ps) est le premier à payer les pots cassés avec la démission de son porte-parole adjoint Me Moussa Bocar Thiam.

 «Pour le moment, c’est le calme plat dans les rangs de la coalition au pouvoir. Mais tel que les choses se dessinent, il est quasi certain que la formation du nouveau gouvernement va créer des remous au sein des grands partis de la coalition Benno Bokk Yakaar au pouvoir.» Voilà ce qu’écrivait Nettali.com dans un texte intitulé : «Nouveau gouvernement : Avis de tempête dans les rangs de Benno». C’était le 7 avril dernier, quelques jours avant la formation du gouvernement. Eh bien, l’histoire vient nous donner raison. Puisque le Parti socialiste (Ps) d’Ousmane Tanor Dieng est en train de payer les pots cassés par Macky Sall après la reconduction dans le gouvernement de Serigne Mbaye Thiam et Aminata Mbengue Ndiaye. Le porte-parole adjoint, Me Moussa Bocar Thiam vient d’officialiser son départ du Ps.

Face à la presse ce samedi, l’avocat dit regretter la manière avec laquelle le président du Haut conseil des collectivités territoires (Hcct) gère le Ps. En réalité, c’est la reconduction des ministres Serigne Mbaye Thiam et Aminata Mbengue Ndiaye qui met Me Moussa Bocar Thiam dans tous ses états. Ce qu’il a fini par avouer face à la presse. «La reconduction de ces deux ministres est inopportune et sans intérêt pour le Parti socialiste. Le parti a récompensé des responsables qui ne sont plus capables de mobiliser des masses», dit-il. Celui qui a toujours combattu Khalifa Ababacar Sall et son camp reconnaît que «la reconquête du pouvoir devrait être le sacerdoce». Cette reconquête a toujours été au centre du combat des Khalifistes. Mieux, il regrette «l’absence d’alternance générationnelle, de perspectives pour les jeunes leaders et un conservatisme injustifié et anachronique».

Et les choses ne devraient pas s’arranger pour Ousmane Tanor Dieng. Puisque la frustration qui a fini de gagner les rangs du Parti socialiste pourrait pousser d’autres responsables à prendre le même chemin que Me Moussa Bocar Thiam.